Critique: Metal Max Xeno: Reborn

Voici notre critique du jeu Metal Max Xeno: Reborn, testé sur PS4:

Genre: RPG & Tir
Développeur: PQube
Date de sortie: 10 septembre 2020

Disponible sur PS4, Nintendo Switch et PC

Site officiel

Dans Metal Max Xeno: Reborn, vous incarnerez Talis et embarquerez dans un monde postapocalyptique remplit de monstres, de tanks et d’automates. Vous devrez alors survivre en utilisant et en modifiant votre propre arsenal d’armes et de machines de guerre! Saurez-vous faire face aux périls d’un monde en plein déclin?

Une histoire à développement rapide

L’histoire de Metal Max tourne autour de Talis, un survivant armé d’un bras métallique. Il se verra contraint de rejoindre une organisation de survivants qui cherchera à lutter contre ce qui reste des êtres du désert de Distokyo.

Il y a une belle mise en place, l’introduction fait du sens et les personnages ont leur personnalité propre. Même si d’un sens, ils se ressemblent beaucoup puisque leur but reste le même, c’est à dire de vous venger de la NOAH, une entreprise qui devait sauver le monde mais qui, finalement, l’a détruit!

Bien que l’histoire du jeu ne soit pas nécessairement la force de l’opus puisque plusieurs détails restent absents et nous laissent dans le néant, reste que le peu que nous avons est clair et met bien en place le but du jeu et vers où se diriger.

Un gameplay ordinaire et original à la fois

Le gameplay de Metal Max se trouve à être plus ou moins le même qu’un JRPG classique. Les combats sont divisés en trois catégories.

Les personnages peuvent se battre à pied avec leurs armes de poings, ce qui les rend beaucoup plus vulnérables, mais ils peuvent atteindre des endroits qui sont impossibles à rejoindre à bord du tank.

Ensuite, il y a les combats à bord de votre machine de guerre, à bord duquel la plupart des confrontations se passeront.

La troisième catégorie, qui peut se passer durant l’une ou l’autre des précédentes, est le « avant combat », car pour autant que vous ne vous fassiez pas remarquer, vous pouvez tuer les ennemis sans déclencher le mode « Tour par tour ». Ainsi, vous pouvez éliminer une bonne série d’ennemis si vous pouvez les attaquer en groupe avec votre mitrailleuse et les tuer d’un coup afin qu’ils n’alertent pas leurs comparses.

Fidèle à tout bon jeu de rôles, vous pouvez également améliorer les différentes capacités de votre personnage au gré des niveaux ainsi que les équiper de multiples armes et accessoires que vous pourrez trouver dans les décombres du désert. Il est également possible de personnaliser votre tank en l’équipant de différentes pièces. Ainsi sera-t‘il adapté aux différentes situations auxquelles vous aurez à faire face.

Graphismes et bande sonore

Graphiquement parlant, Metal Max rejoint bien ce à quoi on s’attend coté environnemental. Nous sommes dans un endroit désertique en ruine, au coeur de ce qui fut jadis le japon.

Les personnages sont de style animé japonais,ce qui renforce le lieu où l’on se trouve, sans pour autant avoir l’air d’un dessin animé. Les monstres sont bien clairs et très bien réalisés.

Je dois dire par contre que la qualité des images ne rend pas justice à la PS4, la console étant capable de bien plus, ce qui est décevant pour ce point, mais ne gâche pas le charme que le jeu peut avoir.

La qualité sonore est très bien, par contre, l’ambiance est superbe et le changement musical hors et en combat nous met bien dans le contexte de la situation à surmonter. Elle est très appréciable et n’est pas répétitive, ce qui est un bon point.

Une bonne durée de vie

Une trentaine d’heures sont nécessaires pour venir à bout de Metal Max Xeno: Reborn, ce qui en fait un jeu plutôt long.

Tout dépendra maintenant s’il vous conviendra assez bien pour vouloir en venir à bout. Car, même si le jeu est original par son système de combat de tanks, il reste très répétitif et un peu dénué de goût, surtout pour ceux qui aiment avoir différents biomes dans un même jeu.

J’ai également noté quelques bugs dont des fourmis qui ne disparaissaient pas après avoir été tuées (elles étaient inactives, mais restaient devant moi, me bloquant parfois le passage), une quantité énorme de murs invisibles ainsi qu’un endroit où il était possible de tomber infiniment dans le vide en passant à travers le plancher.

La mention spéciale Poméranienne

Par contre, j’ai pu noter ce qui fût probablement la chose la plus originale (et on va se l’avouer: cool) que j’ai pu voir dans un jeu vidéo, assez pour qu’il mérite sa petite section dans ma critique : la présence relativement tôt dans le jeu, d’un partenaire canin de race Pomeranien, lequel peut s’équiper d’un mini canon dorsal et attaquer les ennemis (ou simplement faire pipi s’il juge l’ennemi trop fort).

Petit partenaire qui vous suivra lorsque vous serez à pieds ou s’assoira sur le tank pendant qu’il roule et en sautera pour attaquer les ennemis qui, la plupart du temps, seront détruits par vos canons avant que votre ami n’atteigne sa cible!

PQube est une compagnie de développement indépendante qui donne dans plusieurs domaines de jeux sur plusieurs consoles, dont Kitaria Fables, un jeu de rôles dans lequel vous incarnerez des chats dans un univers médiéval fantastique.

D’avis personnel, Metal Max n’a manifestement pas atteint ce à quoi je m’attendais. Pour un JRPG, il est malheureusement très ordinaire. Puisque sa force réside principalement dans sa bande sonore et son innovation pour les combats de tanks (sans oublier de mentionner, bien sûr, la présence du Poméranien) Metal Max Xeno Reborn reste tout de même un jeu intéressant à essayer, si le genre vous intéresse, évidemment.

Un énorme merci à PQube de nous avoir permis de tester le jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Metal Max Xeno: Reborn. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

Niliam
Les derniers articles par Niliam (tout voir)
 
Partager

Niliam

Il joue principalement à la PS3 ainsi qu'à la Nintendo Switch. Par contre, il aime bien jouer sur ses autres consoles (PS2, PS1, Wii U, Wii, GameCube, DS) ainsi que sur d'autres consoles plus rétro! Il a toujours été un fan de Nintendo et surtout de la franchise Zelda! Il préfère largement jouer en solo à des jeux d'aventure qu'en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.