Critique: In Nightmare

Voici notre critique du jeu In Nightmare, testé sur PS4:

Genre: Aventure & casse-têtes
Développeur: Beijing Magic Fish Technology
Date de sortie: 29 mars 2022

Disponible sur PS4 et PS5

Site Web Officiel 

Un jeu d’horreur cauchemardesque en vue isométrique.

Rêve ou réalité ?

Bill est un jeune enfant issu d’une famille brisée et dont l’état d’esprit est plus ou moins équilibré. Il doit s’échapper, à l’aide de son papillon onirique, d’un bâtiment aux allures de labyrinthe créé par son esprit. Pour y arriver, il devra résoudre de nombreuses énigmes et surtout éviter les nombreux ennemis qui se trouvent sur sa route.

On trouve plusieurs lettres et textes cachés partout dans le jeu

Des contrôles boiteux et un concept répétitif

Ce qui frappe dès le début c’est le côté non conformiste des contrôles. Premièrement, la caméra n’est pas ajustable, la vue en plongée est la seule option possible. Ça irait, jusqu’au moment où on réalise que le bouton d’action n’est pas celui auquel un joueur de Playstation est habitué. Après quelques minutes de jeu, on s’habitue tout de même. Le gros hic pour moi a été la difficulté avec laquelle on peut contrôler le joueur et l’environnement. Les mouvements du personnage ne sont pas toujours très réactifs et je me suis fait prendre à tomber et mourir à maintes reprises.

Une fois les déplacements et les interactions compris, on peut avancer dans le jeu et se rendre compte que le gameplay se ressemble beaucoup d’un chapitre à l’autre. Le premier « monstre » croisé sur mon chemin m’a fait beaucoup rager : attendre qu’il se déplace, se cacher, attendre encore, se recacher pour finalement réussir à attraper une clé et devoir courir pour se sauver encore une fois. Ce genre d’interactions résume assez bien la jouabilité.

Graphisme et bande sonore

Le visuel du jeu est mignon, sans plus. C’est très sombre et par moments j’avais du mal à différencier les décors et je restais coincée dans les textures alors que la vitesse était primordiale pour se sauver.

La musique est bien choisie et convient à l’ambiance. J’ai par contre détesté les voix des ennemis. Le premier monstre me faisant penser avec effroi à Mimi Geignarde dans Harry Potter (une voix tout à fait détestable surtout quand on meurt plusieurs fois de suite et qu’on doit y repasser encore et encore).

Durée de vie

Selon le développeur du jeu, il s’agit d’une épopée d’environ 10 heures. Je dois admettre que je ne me suis pas rendue jusque-là. Le côté répétitif et les contrôles déficients m’ont fait perdre l’intérêt assez rapidement. Je crois que ce jeu peut plaire à certains amateurs mais pour moi c’était un coup d’épée dans l’eau. On ne peut pas tous les aimer!

Merci à Maximum Games de ne nous avoir permis de tester ce jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu In Nightmare. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

IsaMulti
Les derniers articles par IsaMulti (tout voir)
 
Partager

IsaMulti

Elle s'intéresse surtout aux jeux vidéos open world, RPG et action/aventure. Elle aime tester des jeux méconnus et découvrir de nouveaux mondes sur PS4 et mobile. On la trouve aussi parfois sur Twitch!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *