Critique: Souldiers

Voici notre critique du jeu Souldiers, testé sur PS5:

Genre: Aventure, action RPG, souls-like, plateformeur & Metroidvania
Développeur: Retro Forge
Date de sortie: 2 juin 2022

Disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, Nintendo Switch et PC

Site Web Officiel

Vous faites partie d’une armée qui est en guerre contre un royaume rival. Aux côtés de votre général, vous faites partie de la division en charge d’une mission spéciale. Durant une tentative d’embuscade sur l’ennemi, un incident se poursuit et vous et le reste de l’équipe tombez dans un précipice. Lors de votre réveil, à la suite de votre chute, vous êtes surpris par une Valkyrie. Celle-ci vous indique clairement de la suivre, sinon votre heure sera venue.

C’est à ce moment précis que votre aventure va débuter. Vous aurez à choisir l’une des 3 classes proposées (guerrier, mage ou archer). Par la suite, vous aurez à progresser dans l’univers de Terragaya et affronter une multitude de défis pour retrouver votre ‘’liberté’’.

Une histoire omni présente

Comme mentionné plus haut, le jeu part d’une histoire assez simple qui nous amène à savoir pourquoi nous devons explorer les terres de Terragaya. Un coup l’aventure débutée, l’histoire en tant que tel est un peu mise de côté, mis à part quelques petits rebondissements ici et là, représentés à l’aide de petites cinématiques in-game. Ne vous attendez pas à un scénario rocambolesque digne des grands RPG de ce monde. Celui-ci reste assez basique et parfois prévisible. Mais pouvons-nous leur en vouloir ? Dans ce type de jeu, c’est selon moi tout le reste (level design, bestiaire, gameplay, bande de son, etc.) qui prime au-delà du scénario.

La Valkyrie, à la base de votre aventure

Un Metroidvania aux allures d’un action RPG

Souldiers mélange adroitement plusieurs styles de jeux tel que : Metroidvania, action RPG, plateformeur, souls-like. Il peut paraitre ambitieux de mélanger autant de styles pour un seul titre, mais Retro Forge y est arrivé et avec brio. Tout d’abord, tel un Metroidvania typique, le jeu est de format 2D, avec des déplacements horizontaux et verticaux. De plus, comme le standard pour ce type de jeu, vous aurez à récupérer de nouvelles compétences et/ou nouveaux objets, qui vous amèneront à revenir sur vos pas, pour atteindre des trésors ou des passages qui étaient inaccessible jusqu’à ce moment. Dans d’autres Metroidvania, tels que Hollow Knight par exemple, vous aviez un seul et énorme monde à explorer, divisé en sous parties pour une meilleure exploration. Dans Souldiers, c’est un peu le même principe mais l’exploration des mondes se fait les uns après les autres et, selon où je suis rendu dans l’aventure, il ne semble pas important de revenir dans les mondes déjà visités. Après l’exploration de mon premier donjon, et la destruction du boss de la zone, l’exploration c’est étendu à la deuxième zone et selon la carte que j’ai découverte pour le premier monde, tout me semblait déjà pleinement exploré, ou presque.

Un des magnifiques paysages du jeu

Côté gameplay, on retrouve quelque chose d’assez simple, mais qui peut apporter son petit lot de complexité. Un bouton pour sauter, un bouton pour placer une attaque standard, un autre pour une attaque puissante, un bouton pour effectuer une roulade pour esquiver les attaques ennemies, un autre pour bloquer les attaques adverses et finalement un bouton pour parer les attaques ennemies et espérer avoir un assez bon timing pour pouvoir répliquer avec une attaque critique.

Souldiers a aussi un aspect un peu RPG grâce à son système de montée de niveaux. En effet, à force d’abattre des ennemis, vous pourrez augmenter vos niveaux et ainsi augmenter vos stats telles que la force, la résistance, la magie, et j’en passe. De plus, il y a un petit système d’équipement où vous pourrez vous équiper de certains objets pour aussi augmenter vos stats. Un aspect assez basique, mais qui vient toutefois pimenter un peu les choses.

Pour terminer, pourquoi est-il aussi un souls-like ? De base, je suis un grand fan de la série des souls et oui, j’ai vraiment ressenti une certaine influence de cette série dans Souldiers. En premier lieu les roulades pour esquiver les attaques. Cette manœuvre sera l’une des principales que vous utiliserez lors de vos combats. Il est important de bien esquiver au bon moment pour éviter de vous faire toucher. De plus, certaines attaques ennemies, ou certains élément liés au level-design seront impitoyable et vous feront perdre de bonnes quantités de vie.

Le jeu a vraiment des allures de RPG

Du pixel art ? Oui monsieur !

La mode du graphisme pixel art semble revenir de plus en plus à la mode dans les dernières années. Certains réussissent à sortir du lot, et d’autres non malheureusement. Souldiers lui fait partie de ceux qui réussissent à tirer leur épingle du lot, et encore plus. On a un style pixel art typique, mais c’est surtout au niveau des détails des décors qu’on ressent tout le travail des développeurs. Chaque zone à son essence propre, et les décors sont magnifiques. Que ce soit dans une grotte, dans une forêt, dans un château ou tout autre endroit possible, les détails du décor sont magnifiques. Dans certaines zones, je pense ici surtout à la 2e zone où on est principalement à l’extérieur et dans une forêt, on peut voir plusieurs couches dans la profondeur des décors et chacune de ces couches regorge de détails. Cette profondeur vient donner vie et grâce à cette ‘’illusion’’, on a l’impression que les zones qu’on explore sont gigantesques, même si en réalité elles ne le sont pas tant que ça.

Les décors sont détaillés, et ce même en profondeur

Côté level-design, c’est aussi bien réussi. Prenez par exemple la première zone à explorer, la grotte des araignées. L’ambiance qui règne lorsqu’on l’explore, exploite bien la thématique de la zone. On peut voir des toiles d’araignées un peu partout, des cocons, des endroits plus sombres, des torches à allumer avec de bons effets de lumières, surtout pour un style pixel art.

Une bande sonore qui vous épaule dans votre exploration

Le jeu nous propose une bande sonore excellente. Celle-ci ne réinvente aucunement la roue, mais elle est très bien exploitée. Pour chaque zone, on a une musique de fond qui vient fortement appuyer la thématique de celle-ci. De plus, les bruitages utilisés de toutes sortes sont justes et justifiés, surtout au niveau du bruitage des ennemis. Ceux-ci peuvent vous sauver la vie plus d’une fois car juste au son, vous savez qu’un ennemi ou un projectile est en approche. Il faut porter une attention particulière à tout ce qui se passe autour du point de vue sonore. Vous me remercierez plus tard.

Même les combats de boss nous gâtent avec une trame de fond en lien avec le combat

Un jeu difficile…mais apprivoisable

Juste en voyant que Souldiers a des allures de souls-like, vous pouvez déjà d’or vous imaginer que le jeu sera difficile. En effet le jeu peut être assez difficile par moments, surtout au niveau des combats de boss, mais sachez toutefois que le jeu propose 3 modes : Facile, moyen et difficile. Si vous décidez de commencer le jeu dans une des difficultés les plus avancées, vous pourrez en cours d’aventure la changer pour vous aider à passer un passage qui vous donne du fil à retordre.

C’est aussi au niveau du level-design qu’on retrouve une certaine dose de difficulté. Certains éléments du niveau peuvent facilement vous nuire, tels que des jets d’airs, ou des pièges dissimulés que vous verrez seulement à la seconde où les projectiles sont lancés. Il y a aussi la précision des sauts qui peut devenir frustrant. Pour atteindre certaines corniches, vous devrez être en mesure de frôler un pixel précis affin de pouvoir vous y accrocher. Je me suis surpris à reprendre un saut plusieurs fois pour que mon personnage puisse enfin s’accrocher à une corniche pour pouvoir continuer mon exploration. Il y a aussi certains ennemis qui sont parfois placés exactement à la bonne place pour nous nuire, par exemple juste l’autre côté d’une zone sombre, où juste sur le rebord d’une corniche que vous devez escalader.

Oui le jeu est difficile, mais pas insurmontable. Avec l’apprentissage des contrôles, la montée de vos niveaux et aussi la compréhension de certains pièges et ou éléments du level-design, vous y arriverez j’en suis certains !!!

Au fil du temps, vous pourrez améliorer votre arbre de maîtrises

Retro Forge, le studio développeur du jeu, est un petit studio indépendant composé de six personnes. Souldiers est le premier jeu du studio à voir le jour. À voir comment le jeu est reçu depuis sa sortie, je pense que le studio est voué à un très beau futur !

Alors…on aime ou on n’aime pas ?


Après quelques heures de jeu, je peux vous dire que je suis tombé en amour avec Souldiers. Moi qui adore les RPG, les Metroidvania, et les souls-like, je ne pouvais rêver mieux que ce jeu pour ce mélange un peu explosif. Le jeu est beau, très beau même, surtout pour un style pixel art. Le level-design est très bien fait et bien exploité. La bande sonore est aussi excellente. Une difficulté bien balancée, sans oublier le fait qu’on peut la changer en cours de route. Les combats de boss sont mémorables, même s’ils peuvent donner un peu de fil à retordre. Côté négatif, mis à part qu’il faut une précision de feu pour atteindre certains pixels pour espérer grimper une corniche, et un choix de touche un peu discutable pour utiliser les statues de sauvegarde, je n’ai pas trouvé rien d’autre à critiquer. Bravo Retro Forge !!!

Extrait de la cinématique d’ouverture du jeu

Un énorme merci à Dear Villagers de nous avoir permis de tester le jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Souldiers. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!



Underdrouin
Les derniers articles par Underdrouin (tout voir)
 
Partager

Underdrouin

Dans la trentaine, originaire de la Beauce.. Il a le bonheur d'être marié et papa de 2 beaux enfants. Il est dessinateur industriel depuis maintenant près de 14 ans et parallèlement, il est aussi pompier volontaire et premier répondant. Gameur depuis son tout jeune âge. Il a découvert le gaming grâce à la Super Nintendo. Depuis cette console, il a possédé toutes les autres consoles suivant cette génération. Actuellement sur la nouvelle génération, il est le genre de joueur qui aime toucher à tout de près ou de loin. Au plaisir de discuter gaming avec vous, ou même de se retrouver en ligne lors d'une partie. Game On !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *