Critique: Sweet Transit

Voici notre critique du jeu Sweet Transit, testé sur PC:

Genre: Simulation, construction & relaxation
Développeur:
Ernestas Norvaišas
Date de sortie:
28 juillet 2022

Disponible sur PC

Amusez-vous à développer le réseau de transport idéal pour votre colonie dans ce jeu de relaxation et de simulation où l’unique mode de transport existant est le train !

Que des rails

Effectivement, dans l’univers de Sweet Transit, la seule façon de se déplacer est littéralement par la voie ferrée ! Votre mission consiste alors à bâtir et développer un monde dans lequel les habitants sont en mesure de prospérer.

Les tutoriels vous permettent de débuter tranquillement et de bien intégrer les multiples mécaniques du jeu. Vous avez ainsi 4 didacticiels, soient les bases, la construction de village, les extensions et les signaux. Les bases vous permettent d’assimiler entre autres la façon de se déplacer dans la carte et l’interface. La construction de village vous indique le nécessaire à savoir pour satisfaire vos villageois. Les extensions expliquent comment créer votre réseau et finalement, les signaux, comment l’organiser adéquatement. Dans ce jeu, vous pourrez simplement créer un nouveau monde pour débuter votre colonie, soit en générant un monde à partir de critères entièrement personnalisables ou bien en choisissant la ville de Paris, qui a déjà une petite base.

De façon globale, vous avez des ressources à gérer et des outils de construction afin de développer la colonie parfaite. Vous avez des tâches à réaliser qui sont affichées tout au long de votre progression et qui vous servent d’objectifs pour développer votre colonie. Vous avez une liste de problèmes qui surviennent, mais qui sont heureusement accompagnés de solutions pour vous aider à les enrayer. Votre partie a aussi une durée, dans le sens où il y a une progression dans les jours et le temps. Vous pouvez ainsi accélérer ou pauser l’avancement du temps en fonction des ressources cumulées. Vous pourrez également faire évoluer vos technologies pour passer de la vapeur à la combustion.   

Vous devez donc utiliser vos ressources et l’espace à bon escient afin de bien construire vos routes pour que les déplacements soient faciles et conséquents d’un emplacement à l’autre. Comme le train est le seul mode de déplacement, tout doit être connecté adéquatement !

Petit train va loin

Avant de pouvoir commencer à développer, la toute première étape consiste à bâtir un entrepôt afin de pouvoir amasser des ressources. Ensuite, vous débutez votre premier village en construisant une salle communale, des habitats, des routes, des points d’accès à l’eau, etc. Vos habitants ont divers besoins donc vous devez être à l’affût de leur offrir les services nécessaires pour qu’ils demeurent satisfaits et qu’ils remplissent leur rôle de bons ouvriers. Par exemple, vous devez rester attentifs aux attraits de vos villages, puisque les habitants et les touristes des autres emplacements ont à cœur de se balader à travers un environnement joli. Pour ceux qui ont aimé les Sim City, la construction de ville est très similaire. Évidemment, vous devrez éventuellement ajouter une gare à votre village qui permettra d’étendre votre colonie en développant davantage de villages et des sites de production pour exploiter les ressources.

Ici, on collecte du charbon.

La gare est un bon début, mais la tâche ne s’arrête pas là. Encore faut-il y ajouter des quais et mettre en place les premiers réseaux de rails. Vous pouvez bien entendu connecter les rails pour pouvoir interconnecter le tout. Vous devez aussi ajouter les signaux pour vous assurer que les trains ne fassent pas de collision. Et oui, des accidents ça arrive ! Sweet Transit intègre bien ce concept. Les signaux permettront ainsi de diviser les sections de rails en blocs. Vous aurez accès à différents types de signaux pour faire circuler vos trains sans créer d’embouteillages. En plus de développer le réseau de transport, vous construisez aussi les trains en vue de leur vocation. Vous pouvez ainsi pour opter avec une locomotive suivie de wagons de passagers ou plutôt de marchandises. Le nombre de wagons des trains est entièrement à votre discrétion !

Pour avancer, vos trains ont besoin de combustibles. Heureusement, ceux-ci se ravitaillent automatiquement en passant par une mine de charbon. Vos sites de production ont aussi besoin que des trains passent pour que les ressources soient acheminées et pour y amener des travailleurs. Vous devez donc vous assurer que le réseau est bien construit entre les sites de production et les villages, mais aussi que les besoins de vos villageois soient comblés ainsi que ceux de vos sites de production, sans oublier vos trains ! Pour chaque ressource, vous devrez développer le site de production afin de la relier à l’entrepôt et que celle-ci soit collectée. Par exemple, pour avoir du bois, vous devrez créer une scierie, placer des pépinières pour les ouvriers ainsi que des espaces de stockage et finalement connecté le tout à votre réseau initial.

La gestion des trains est très développée.



Vous avez également à gérer les allées et venues des trains sur les réseaux que vous établissez. Un menu de route vous permet de facilement accéder à toutes les options possibles. En cliquant sur chacun de vos trains, vous avez également plusieurs outils disponibles pour déterminer les routes et différencier vos trains. Vous devez même indiquer à vos trains quelles actions ils doivent compléter lors de leur trajet, c’est-à-dire qu’ils se rendent à destination seulement pour visiter, pour passer, pour livrer de la marchandise ou pour échanger des travailleurs. Sweet Transit intègre de nombreux éléments de gestion, en plus de la construction. Vous devez aller jusqu’à spécifier à vos trains combien de temps ils doivent attendent rendus à destination avant de reprendre leur route.

Préparez-vous à gérer !

Comme vous pouvez le constater jusqu’à maintenant, ce titre comporte énormément d’éléments de gestion et de construction. Avec les outils pour mettre en place le tout, les besoins des villageois, la collecte de ressources, les déplacements des trains, en plus de la gestion des incidents, on a rapidement un amalgame d’aspects à maîtriser. Heureusement que le tutoriel est divisé en plusieurs étapes et toujours disponible à partir du menu principal si jamais vous ne vous rappelez plus de certains points. Tel que mentionné précédemment, votre liste de tâches vous aidera également à progresser. Néanmoins, lorsque vous arrivez en plein milieu de nul part lors de la première partie sur terrain généré, il peut être difficile de choisir où établir son entrepôt, sa salle communale et comment bien connecter le tout aux ressources, qui ne seront pas nécessairement bien réparties en fonction de la carte aléatoire.

Voici un aperçu de la carte vue de haut.


En contrepartie, Pour un jeu de simulation, les développeurs se sont bien attardés au souci du détail. Par exemple, vous pouvez vous amuser à personnaliser les noms de vos trains ainsi que leur couleur ou encore ceux des routes pour bien différencier vos développements.

La musique est absolument parfaitement choisie dans ce titre. D’ailleurs, dès le menu principal et disponible en tout temps dans le menu, vous avez accès à une petite boîte vous indiquant le morceau en lecture qui vous permet aussi de changer de musique si elle vous plaît moins. On dirait de la musique de saloon western. Si vous aimez les bons morceaux de pianos entraînants, vous serez gâtés. Autrement, peut-être que vous vous lasserez de cette musique d’ascenseur. Elle se veut tout de même relaxante pour vous accompagner dans votre planification et votre logistique. Les graphismes ne sont pas exceptionnels, mais ils sont honnêtement très bien réalisés pour le type de jeu. On peut voir la définition des arbres et des bâtisses lorsqu’on rapproche la vue. En plus, quand on éloigne la vue, on a accès à une cartographie simplifiée de notre réseau en vue de le développer.

La durée de vie de ce jeu est infinie, dans le sens où on peut constamment continuer le développement de notre colonie, ou encore en créer de nouvelles. Toutefois, l’aventure se ressemblera d’une fois à l’autre puisque les tâches sont tout de même répétitives. Par contre, vous aurez tellement d’éléments à gérer que vous ne verrez pas le temps passer avant d’avoir une colonie qui fait du sens !

J’ai été bien surprise par l’expérience que procure Sweet Transit. C’est un titre absolument relaxant, mais qui en même temps demande une énorme concentration ! Il faut vraiment aimer la gestion puisqu’il y a de nombreux éléments à considérer.

Un énorme merci à Team17 de nous avoir permis de tester ce jeu en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Sweet transit. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

Ssug4r
Les derniers articles par Ssug4r (tout voir)
 
Partager

Ssug4r

Du rétro aux jeux plus récents, sur consoles, PC ou en version mobile, elle adore tout ce qui touche à la culture geek. Fan incontournable de Blizzard, elle passe beaucoup de temps sur leurs titres! Blogueuse geek depuis quelques années et elle aime également couvrir les conventions et événements liés aux jeux vidéo, en plus de l'univers des technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *