Critique: PAC-MAN World Re-PAC

Voici notre critique du jeu PAC-MAN World Re-PAC testé sur PS4:

Genre: Plateforme
Développeur:
Now Production
Date de sortie: 25 août 2022

Disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, Nintendo Switch et PC

Site Web Officiel

Alors que PAC-MAN s’apprête à célébrer son anniversaire avec sa famille, les célèbres fantômes iconiques de la licence kidnappent les siens afin que seul un PAC-MAN soit reconnu comme étant unique : Toc-Man. Avec six mondes différents à parcourir et les compétences de notre chère boule jaune favorite, le sauvetage de la famille Pac commence. Plongez-vous dans la lecture de cette critique de PAC-MAN World Re-PAC afin d’en connaître plus sur le parcours de notre jeune aventurier !

Un imposteur parmi les Pac

Notre histoire commence alors que la famille Pac ( Pooka, Pac-Buddy, Professeur Pac, Pac-Sis, Pac-Boy et Pac-Mom) finalise les préparatifs de la fête d’anniversaire de PAC-MAN. Tout semble bien aller, pourtant c’est loin d’être le cas. Depuis sa villa, Toc-Man, une sorte de PAC-MAN robotisé, a envoyé ses sbires, les célèbres fantômes colorés qui apparaissent dans tous les jeux de la licence, afin d’enlever toute la famille de PAC-MAN. Son but ultime ? Être reconnu comme étant le seul Pac.

Toc-Man vous fera parcourir une vague d’épreuves diverses avant de l’affronter. Ça coûte cher de sauver sa famille.

Alors, quand notre cher PAC-MAN revient chez lui, il voit un grabuge monumental et aucune trace de sa patrie. Il se lance donc dans une quête pour tous les secourir.

Il aura à parcourir la zone du bateau, qui est une partie de la carte où les amateurs de jeux de pirates tel que Sea of Thieves retrouveront l’allure des ports. C’est là que vous affronterez le premier boss du jeu, soit Furinavire (HMS Windbag). Pour ce faire, vous devrez actionner des boutons permettant de renvoyer les boulets du bateau vers lui grâce à des pavillons. C’est aussi là que vous sauverez le premier membre de votre famille. À noter qu’il y a un Pac à secourir par section.

La deuxième zone du jeu est celle des ruines qui est en lien avec les tombeaux égyptiens et le seul secteur à comporter uniquement trois tableaux. Vous y affronterez Anubis Rex, une statue d’une divinité, contre laquelle il faudra courir sur des plateformes qui seront ainsi actionnées, avant de lui lancer une pac-gomme en plein centre. Les pac-gommes sont des billes jaunes que vous trouverez un peu partout sur votre chemin et qui peuvent servir à attaquer des ennemis ou bien à les cumuler pour augmenter le score total que vous obtiendrez en effectuant diverses actions.

Ensuite, vous aurez à parcourir l’espace intergalactique afin d’y affronter le Roi Galaxian. Bien que je ne me rappelle plus exactement comment l’affronter, je vous avoue que cette section du jeu est parmi l’une des deux plus corsée à mon avis. Avec les rayons laser prêts à vous carboniser et les soucoupes électriques n’attendant que vous pour actionner leur attaque, je conseille aux enfants d’y jouer en mode facile plutôt qu’en mode normal. Ce sont les deux seuls modes de difficulté et ils se différencient par le fait que seul le mode normal permet d’accumuler un score cumulatif à chaque niveau.

Puis, vient la zone de la maison des loisirs qui est sous le thème du cirque. Vos adversaires finaux vous demanderont de les vaincre lors d’une course de voiture. C’est le seul monde où il n’y a pas de combat contre un boss typique de ce à quoi on pourrait s’attendre après avoir terminé ceux d’avant.

Ensuite, il y a la zone de l’usine. Ce secteur est de loin celui que j’aime le moins. La difficulté y est grandement augmentée, et ce, jusqu’au combat contre le Gardien Chromatique (Krome Keeper). Ce qui peut être frustrant de cette partie du jeu, c’est que c’est la seule où les ennemis vous attaquent autant par les airs que sur terre. Mais la satisfaction de finaliser ce niveau ne sera que plus grande.

L’aventure de PAC-MAN vous amènera à utiliser diverses méthodes pour arriver à vos fins !

Pour clôturer l’histoire, il vous faudra vous rendre dans la zone de la villa du boss afin de donner une bonne correction à Toc-Man. Avec son thème de cimetière, son ambiance musicale et son combat final en trois phases, ce dernier monde est clairement mon favori. Grâce à ces 3 points, je trouve qu’il conclut assez bien la trame narrative.

Wacka-Wacka ! C’est parti !

Pour ce qui est du gameplay, bien que le jeu soit assez court, comptez cinq heures pour la trame narrative et un trois heures de plus pour compléter le jeu entièrement. Il y a toutefois des variantes au niveau de la prise en main. Celles-ci sont assez simples, mais elles vous seront fortes utiles :

Premièrement, pour garder le côté jeu de plate-forme bien en place dans un univers en trois dimensions, les niveaux sont, la plupart du temps, linéaires. Cependant, il vous sera nécessaire d’utiliser deux types de plate-forme qu’on pourrait qualifier de secondaires tout au long de la partie. Premièrement, il y a les tremplins qui, si vous rebondissez dessus avec une attaque sautée, vous projetteront plus haut qu’un simple saut normal. Parfois, il faudra les enchainer les uns les autres. Sinon, il y a les plateformes de courses. Pour les faire avancer, monter ou descendre, vous devrez maintenir la touche de course enfoncée. Ces plateformes peuvent aussi vous demander de répéter l’action à plusieurs reprises.

Deuxièmement, plus haut je vous parlais du système de points. Autre qu’en tuant des ennemis et en récoltant des pac-gommes, il y a quatre autres manières d’en obtenir. La première s’agit de récupérer divers fruits qui, tout dépendamment si vous avez le bon dans votre inventaire, vous permettront de déverrouiller des portes. Ces portes vous permettront d’obtenir plusieurs choses comme activer des interrupteurs de différentes couleurs ayant chacune leurs avantages, ou bien obtenir les lettres formant le nom de PAC-MAN, ce qui vous donnera des points bonus pour chacune d’entre elles. C’est là la deuxième méthode. Comme troisième moyen, les plateformes jaunes vous permettront souvent d’obtenir de grosses boules jaunes qui, comme dans le tout premier jeu sorti sur les plateformes d’arcades, vous feront devenir immense afin d’avaler tous les fantômes d’une séquence du niveau dans un temps imparti.

Pour la dernière option, à la fin de chaque mission vous aurez une séquence de machine casino à roulettes. Pour cette méthode, il y a deux choses à prendre en compte. Si vous arrivez à aligner trois logos identiques, vous obtiendrez un nombre de vies supplémentaires classées selon la difficulté d’obtenir un tel résultat. Aussi, à la toute fin, le nombre de pac-gommes et de fruits ramassés seront calculés dans le score total du niveau. Vous aurez également droit à des vies en plus selon votre score final.

Un renouvellement pour une icône du jeu vidéo

Étant un titre remastérisé, PAC-MAN World Re-PAC apporte son lot de modifications en plus de la refonte du jeu et l’amélioration visuelle. Par exemple, PAC-MAN se transforme maintenant en tête géante, alors que sur la version d’origine il restait sous son apparence de base lors des séquences où nous devions avaler les fantômes. Il vous sera d’ailleurs possible de détruire les objets du décor sous cette apparence, ce qui était aussi impossible avant. Aussi, avant il fallait maintenir la touche de nage enfoncée afin de remonter à la surface lorsqu’on était sous l’eau, alors que maintenant il suffit d’appuyer une seule fois. Quant à elles, les billes métalliques nous permettent de vaincre les ennemies en métal tandis que celles de couleurs, sous les eaux, réapparaissent ce qui est aussi nouveau. D’ailleurs, les ennemies en métal n’existaient pas dans le jeu de base.

PAC-MAN World Re-PAC a été renouvelé au goût du jour afin de nous replonger dans cette aventure !

Les combats contre les boss ont aussi changés. Tout d’abord, Furinavire (HMS Windbag) peut désormais détruire les ponts sur lesquels le niveau se déroule et tirer plus de boulets que dans la version de la PlayStation 1. Les plateformes de courses d’Anubis Rex sont maintenant connectées au sol principal. Le tableau du Gardien Chromatique (Krome Keeper) a été totalement réinventé ainsi que celui de Toc-Man. La course de la zone du cirque est passée de la vue à la troisième personne à celle de la première.

Pour les détails techniques, certaines pistes audios ont été soit remodelées ou bien rajoutées. Mme. Pac-Man, Pac-Man Junior et Bébé Pac-Man ont laissés leur place à Pac-Mom, Pac-Boy et Pac-Sis. Pour couronner le tout, la vidéo d’introduction du jeu est totalement nouvelle !

Pour conclure, je classerais PAC-MAN World Re-PAC comme étant un jeu pour se détendre, mais qui s’adapte selon votre maîtrise de ce type de jeu. La trame narrative est malheureusement assez courte, mais ça n’enlève rien au plaisir d’y jouer bien au contraire. Les techniques de prise en main sont variées et la possibilité de toujours augmenter votre score global pourra vous encourager à le compléter entièrement. Étant quand même un bon amateur de ce genre de jeux, souvent employé par Nintendo, je dirais que malgré l’énervement à certains moments, j’ai bien aimé y jouer et je vous le recommande. Et vous, quel est votre jeu PAC-MAN favori ?

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu PAC-MAN World Re-PAC. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous !

NatsuENDnalU
Les derniers articles par NatsuENDnalU (tout voir)
 
Partager

NatsuENDnalU

Il est un grand fan de RPG, de FPS, de jeux indies et d'action. Accro aux jeux vidéo depuis l'âge de 6 ans, cela lui permet de s'évader de la réalité en découvrant des univers nouveaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *