Critique: Catmaze

Voici notre critique du jeu Catmaze, testé sur Nintendo Switch:

Genre: Aventure et plateforme
Développeur: RedBlack Spade
Date de sortie: 24 mai 2018 sur PC et 8 septembre 2022 sur consoles

Disponible sur PS4, PS5, Xbox Series, Nintendo Switch, PC et Mac OS

Sorti en 2018 sur ordinateur, le jeu Catmaze fait son arrivée sur consoles en ce début de septembre 2022. Ce jeu de type metroidvania et d’aspect rétro saura plaire aux amateurs qui y passeront de nombreuses heures à parcourir la carte entière.

Une quête pour ramener sa mère à la vie

La jeune sorcière Alesta est dévastée par la mort de sa mère. Elle entreprend donc un long voyage dans le but de trouver le chemin vers Nav, la cité des morts et ainsi ramener sa mère à la vie. Pour y arriver, elle devra utiliser différents familiers rencontrés en cours de route. Ceux-ci l’aideront à combattre les ennemis et les boss de même qu’à se déplacer. En plus de cette quête principale, Alesta se laisse convaincre, dans sa grande empathie, à aider tous ceux qu’elle rencontre. Elle se retrouve alors avec une panoplie de quêtes secondaires qui sont récompensées en items magiques et nouvelles capacités. Le chemin vers Nav est, semble-t-il, uniquement connu par les chats et Alesta devra en rencontrer plusieurs avant d’y arriver.

Ce gentil minet est le seul moyen possible pour naviguer dans ce bateau. Qui a dit que les chats n’aimaient pas l’eau ?

Divers familiers pour diverses utilisations

Comme tout bon metroidvania, la carte minuscule au départ devient plutôt gigantesque au fil du jeu. Le joueur doit user de patience pour trouver le bon chemin qui le fait évoluer dans la quête car nombres des chemins à emprunter au début, n’aboutiront qu’à des culs-de-sac puisque Alesta n’a pas toutes les capacités pour franchir les obstacles devant elle. Patience, puisqu’au fil du jeu, elle les développera toutes.

Le jeu ne nécessite pas d’habiletés spéciales au niveau des déplacements. Les plateformes sont habituellement faciles à manœuvrer. La principale difficulté est au niveau des monstres qui varient selon les secteurs de la carte. Certains monstres sont plus faciles à battre à l’aide de certains familiers et causeront beaucoup de dommages si on n’utilise pas le bon assistant.

Le premier familier qu’Alesta rencontre : « Lad » une petite chauve-souris bien utile en combat rapproché

Parlons familiers justement. Deux sortes existent, une sorte pour les combats de proximité et l’autre pour les combats à distance. Alesta peut aussi acheter des potions auprès de sa tante et améliorer ses items magiques auprès d’un villageois.

Finalement, la carte contient également des points de sauvegarde qui vous permettent de revivre après avoir vu s’afficher le terrifiant écran « Game Over ». Par chance, on ne repart pas du début ! Il existe également des points de téléportation : un oiseau énorme qui transporte Alesta ailleurs sur la carte en cas de besoin.

Ambiance rétro jusqu’au bout

Toute la mise en scène du jeu est basée sur une ambiance rétro. Le graphisme, la bande sonore et même les dialogues avec les personnages nous ramènent à l’époque des premiers jeux d’aventure sur console rétro. Cela dit, ils sont quand même bien exécutés et ajoutent beaucoup à l’ambiance. La musique et les décors sont différents selon chaque secteur de la carte et certaines musiques risquent de rester longtemps dans votre tête si vous passez beaucoup de temps au même endroit à essayer de vaincre une série de monstres ou un boss particulièrement corsé.

Un exemple des plans lors des dialogues

Deux fins pour le prix d’une

Une recherche Google sur le jeu (qui est sorti en 2018, rappelons-le) précise que la durée de vie est d’environ 9h30 pour la quête principale et 11h pour le 100%. Une durée tout à fait acceptable pour le genre de jeu. Pour ma part, au moment d’écrire ses lignes j’en suis à 75% et une dizaine d’heures. Il est évident que le temps de jeu dépend de la facilité avec laquelle on accomplit les tâches du jeu. Il existe aussi deux fins différentes selon les quêtes secondaires qui sont accomplies ou non. Une « bonne » fin et une « mauvaise » fin. Impossible d’en dire plus sans divulgâcher !

L’avis d’IsaMulti

Je l’admets, j’aime bien les jeux de plateforme mais je me tanne souvent avant d’être rendue à la fin de l’histoire car c’est trop répétitif et le dénouement me semble loin. Ce jeu n’entre pas dans cette catégorie. Le fait qu’il existe des quêtes supplémentaires et que la carte se modifie au fil des heures améliore grandement l’expérience. Les quêtes sont sans doute banales un peu mais les personnages sont amusants, parfois un peu ridicules et risibles ce qui m’a fait rigoler plus d’une fois. Je recommande Catmaze à tous les amateurs de jeux de plateformes et de jeux rétro. Vous y trouverez surement quelques heures de plaisir !

Un énorme merci à PR Hound de nous avoir permis de tester le jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Catmaze. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

IsaMulti
Les derniers articles par IsaMulti (tout voir)
 
Partager

IsaMulti

Elle s'intéresse surtout aux jeux vidéos open world, RPG et action/aventure. Elle aime tester des jeux méconnus et découvrir de nouveaux mondes sur PS4 et mobile. On la trouve aussi parfois sur Twitch!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.