Critique: Stray

Voici notre critique du jeu Stray, testé sur PS4:

Genre: Aventure & plateforme
Développeur: Blue Twelve Studio
Date de sortie: 19 Juillet 2022

Disponible sur PS4, PS5 et PC

Site web officiel

Si vous êtes des habitués de jeux d’action, de tir ou de RPG à grosses épées et boules de feu, vous serez très certainement dépaysés par le contenu de cette critique. En effet, celle-ci vous transportera dans la peau d’un personnage inconnu qui passera dans l’ombre, mais vous marquera sans doute par son originalité et ses…miaulements… bienvenue dans Stray ! Un jeu de plateforme plutôt insolite qui vous permettra d’incarner un chat.

Une histoire à ronronner

Alors que vous vous promenez tout bonnement en compagnie de vos trois amis félins, vous, un chat de gouttière, vous retrouvez écarté de la bande suite à une chute qui laissera probablement penser aux autres que vous êtes mort. Vous devrez donc retrouver votre chemin à travers le décor post-apocalyptique d’une ville habitée par des robots ainsi que des créatures mutantes afin de pouvoir retourner à votre vie de chat. Ce faisant, vous rencontrer B12, petit partenaire inattendu qui cherchera à retrouver son maître tout en vous aidant de diverses manières un peu plus techniques, notamment en s’occupant des technologies que vous, petit être quadrupède, ne pouvez pas gérer.

L’histoire est très bien imaginée et le concept est original, compte tenu du personnage que vous incarnez et de ce que vous aurez à faire. Les habitants environnants se ressemblent énormément, étant tous des robots, mais il est agréable de les côtoyer et de voir leurs réactions face à vous.

Miauler, faire ses griffes, boire et câliner.

Le gameplay de Stray est simple à prendre en mains et plus ou moins toutes les commandes vous sont expliquées au début de votre périple.

Outre les commandes nécessaires à la progression du jeu, vous aurez également accès à certains pouvoirs… Non ! Car après tout, vous incarnez un chat tout ce qu’il y a d’ordinaire ! Vous pourrez donc faire vos griffes, boire aux flaques d’eau et vous frottez contre les habitants de la ville pour recevoir des câlins. Vous pourrez également faire tomber toutes sortes d’objets et vous cacher. Un bouton expressément conçu pour miauler en tout temps est également mis à votre disposition afin de laisser entendre votre mignonne petite voix !

Il est très simple de comprendre le jeu et de s’y habituer. Lorsque vous n’êtes pas confrontés aux ennemis, vous pouvez tout simplement vous promener et agir en tant que chat ordinaire, ce qui peut faire de Stray un titre très relaxant, autant qu’il puisse présenter un léger niveau de défi.

Des graphismes au poil !

Graphiquement parlant, Stray se veut un jeu plutôt sombre. En fonction de la lumière présente, les ombrages se mélangent parfois et il devient difficile de discerner les textures. Et malgré ce que l’on connait tous des chats, celui que l’on incarne ne semble pas être nyctalope, ce qui enlève un peu au réalisme de l’opus. Vous devrez donc, à l’occasion, vous éclairer avec la torche que possède votre compagnon androïde.

Une bande sonore post-apocalyptique ! Meow !

Outre les charmants miaulements de votre félin et la sonorité qu’émettra B12 en vous parlant, la bande sonore de Stray se composera tantôt d’un silence calme, tantôt d’une musique un peu plus inquiétante qui rappellera que vous vous trouvez dans une ville détruite et abandonnée de toute humanité. Bien que le jeu ne soit pas vraiment stressant, l’ambiance musicale vous laissera croire tout le contraire !

Un jeu qui ne durera pas neuf vies !

Stray se termine rapidement, le jeu ne durant tout au plus que 5 heures. Tout dépendra bien sûr de votre volonté à avancer ou de votre désir d’explorer les alentours bourrés d’interactions que vous aurez plutôt plaisir à découvrir !

BlueTwelve Studios n’a actuellement que Stray à son actif et je souhaite réellement pouvoir voir plus venant d’eux, en particulier si leurs futurs projets sont à la hauteur de celui-ci !

D’avis personnel, Stray est un jeu parfait pour les gens qui veulent relaxer, tout en désirant un léger niveau de défi. Le concept est vraiment original et puisqu’il est très rare de pouvoir incarner non pas un animal doté de super pouvoirs ou de compétences surdéveloppées mais bien d’un simple chat, avec des allures et des manières d’un félin, le jeu vaut vraiment le détour.

Le chat est lui-même très réaliste, de ses actions jusqu’à ses mimiques (vous constaterez que lorsqu’il est perché et en attente d’un saut, il imitera réellement un félin qui calcule son saut). Le fait qu’il ne puisse pas voir dans le noir m’a légèrement déçu. Étant un animal qui peut adapter ses yeux à la luminosité, je me serais attendu à l’équivalent de la « vision d’aigle » d’Assassin’s Creed.

Le seul point négatif que j’ai pu tirer de mes sessions est vraiment la courte durée du jeu. Mais, entre vous et moi, ça ne donne qu’une raison pour le recommencer et chercher à avoir tous les trophées !

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Stray. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous !

Niliam
Les derniers articles par Niliam (tout voir)
 
Partager

Niliam

Il joue principalement à la PS3 ainsi qu'à la Nintendo Switch. Par contre, il aime bien jouer sur ses autres consoles (PS2, PS1, Wii U, Wii, GameCube, DS) ainsi que sur d'autres consoles plus rétro! Il a toujours été un fan de Nintendo et surtout de la franchise Zelda! Il préfère largement jouer en solo à des jeux d'aventure qu'en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.