Menu Close

Critique: Shot in the Dark

Voici notre critique du jeu Shot in the Dark, testé sur PC:

Genre:  Jeu d’action indépendant
Développeur:  Possum House Games
Date de sortie: 12 janvier 2021

Disponible sur PC

Site Web Officiel

Incarnez un bandit avide de vengeance, armé simplement d’un pistolet à 6 balles, et utilisez votre dextérité ainsi que votre acuité visuelle afin de déjouer les cauchemars qui se cachent dans la pénombre. Saurez-vous les discerner?

Simple, mais parfait!

Shot in the Dark vous propose une expérience nouvelle et particulière mais dans des allures qui rappellent de vieux jeux tels que Castlevania. Le tout est à la fois absolument simple et complexe! Vous aurez à progresser à travers des tableaux linéaires dans un univers western. Votre objectif sera ainsi d’atteindre la porte qui mène au tableau suivant. Chaque niveau doit être réalisé d’un bout à l’autre, sans subir de dégâts. Vous n’aurez donc aucune jauge de vie ; la mort devient instantanée si vous êtes touchés et vous devrez recommencer du début du niveau.

Le jeu est très facile à assimiler ; les touches à utiliser sont tout de même simples et peu nombreuses. Il est possible d’avancer avec A et D, sauter avec W, ouvrir les portes avec E, mirer avec le clic droit de la souris et tirer avec le clic gauche. Vous aurez ainsi à diriger votre mire vers les ennemis pour ensuite les tirer et par le fait même, les éliminer. Vous devrez user d’une précision extrême, puisque vos adversaires seront également éliminés avec un seul coup, mais celui-ci devra être précis! C’est donc une façon très renouvelée d’intégrer le point & click dans un jeu de plateforme.

Tel que mentionné, vous n’avez que 6 balles. Vous pourrez recharger avec R lorsque vous être en train de viser. Il sera important pendant votre parcours de vous assurer de recharger lorsque la situation le permet, puisqu’à d’autres occasions, il vous sera potentiellement très difficile de le faire!

Votre personnage ne peut pas bouger lorsque vous mirez ou rechargez, ce qui ajoute une touche de difficulté non négligeable. Heureusement, il est possible de tirer plus d’un ennemi d’un coup s’ils sont superposés, ce qui peut grandement faciliter la progression puisque vous sauverez également des balles qui pourraient s’avérées précieuses. Vous ne verrez pas votre curseur, sauf quand vous mirez. Il sera ainsi toujours important de vous assurer de savoir où vous avez dirigé votre souris pour être en mesure de rapidement terrasser les ennemis qui pourraient apparaître spontanément. Lorsque vous tirerez, votre mire disparaître pour quelques secondes et vous devrez anticiper le déplacement de votre curseur afin de demeurer efficace. Enfin, une touche que vous utiliserez sans doute très fréquemment est le Q, puisque c’est celle-ci qui vous permettra de recommencer le tableau lorsque vous avez été tués.

Vengez-vous un jeu d’ombre à la fois!

Shot in the Dark offre un style pixélisé qui convient parfaitement avec l’ambiance désirée. Les visuels exploitent seulement 3 couleurs : le noir, le blanc et le rouge. À plusieurs reprises, vous devrez tenter de discerner à travers les éléments du décor, à quel(s) endroit(s) se trouvent les ennemis à vaincre. Parfois, la seule indication sera les pattes de la créature avançant sur le sol ou de petits yeux rouges, dans un décor complètement noir! Dans d’autres cas, vous devrez plutôt tuer vos ennemis à des endroits stratégiques afin de créer un chemin de sang et, par le fait même, être en mesure de vous orienter. D’autres tableaux n’offrent aucune façon de voir où vous devez aller et même, les trous que vous devrez éviter!

Vous devrez ainsi demeurer perceptifs et à l’affût en tout temps puisque parfois, un simple petit point dans le décor peut vous permettre d’éviter la mort. L’univers est relativement glauque, vous progresserez dans des environnements envahis par les démons, les cultistes et les morts. Les textes et la musique aident énormément à ajouter à cet univers funeste et morbide, toujours dans une quête de vengeance. Ce sont toutes ces petites subtilités absolument simples qui rendent le jeu absolument parfait pour ce que les développeurs ont tenté de produire comme expérience. Pour les gens plus sensibles, le tout est exploité d’une façon humoristique.

Dans certains niveaux, vous devrez éliminer les ennemis qui se retrouvent devant vous, mais vous devrez également éviter ceux qui se retrouvent dans la réflexion, vous poussant ainsi à analyser différemment 2 segments dans une même séquence.

Vous rencontrerez de nombreux ennemis sur votre parcours et ils sont tous absolument intéressants à découvrir! En tout temps, la perception de vos yeux sera sollicitée puisque le principe général relève sur des jeux de couleur. Vous devrez ainsi distinguer du décor les différents fantômes, zombies, squelettes et etc. qui tenteront de vous éliminer. À plusieurs reprises dans votre parcours, vous serez ciblé par des ennemis et cette mire vous suivra, parfois tout le long du tableau! Vous devrez être très rapide autant à capter les cibles nécessaires à tuer que pour sortir votre revolver et les tirer! Au fil de votre aventure, vous développerez de l’aisance et de la rapidité, mais le jeu testera définitivement vos limites! Vous croiserez également des personnages qui ne sont pas démoniaques, des humains, qui agrémenteront le développement grâce à des scripts très brefs.

Tout dépendamment du décor en arrière plan, certains ennemis peuvent être plus durs ou plus faciles à repérer.

Êtes-vous prêts à y laisser votre peau?

Tel que mentionné, vous pouvez facilement, à l’aide d’une touche, recommencer le niveau lorsque vous avez été tués. Vous remarquerez rapidement au fil de votre avancée que les tableaux reposeront sur une grande logique. Vous aurez à réfléchir sur la façon dont vous devrez procéder pour réussir certains segments. Si dans certain cas, vous n’aurez qu’à avancer sans trop de réflexion jusqu’à la sortie, vous devrez à d’autres occasions refaire à plusieurs reprises certaines parties afin de comprendre ce que vous devez faire. Parfois, vous ne pourrez pas avancer si vous n’éliminez pas un certain ennemi en premier par exemple. À d’autres reprises, il vous sera avantageux de ne pas sortir votre arme pour pouvoir réussir. Avec de la ténacité, un bon sens de l’analyse, et en laissant l’orgueil de côté, le titre propose un bon défi de réflexion, tout en mettant à l’épreuve les réflexes. À force de répéter les différents segments plus problématiques, votre cerveau assimilera davantage les informations présentes sur l’écran et il vous sera possible de reconnaître le pattern, soit la mécanique dans laquelle le tableau opère. Il faut aimer jouer dans des conditions de stress ; tel que mentionné, la musique, les décors, les mécaniques du jeu, les ennemis, tout est développé afin de vous plonger dans une ambiance de danger imminent.

Bien que l’histoire en générale soit très simple, j’avais une grande hâte de progresser. Ce qui me fâchait davantage d’être coincée par moments n’était pas d’être bloquer et devoir recommencer, mais plutôt que j’avais hâte de voir la suite! Du début à la fin, on veut connaître l’aboutissement de cette quête de vengeance, même si peu d’efforts ont été mis sur le développement de celle-ci.

Il n’y a pas que les ennemis qui veulent votre mort, les décors aussi!

Pour faciliter votre expérience de jeu, vous pouvez choisir dans les options de savoir combien de balles il vous reste. Ce peut sembler anodin, mais si vous n’utilisez pas cette option, vous devrez par moments compter vos balles, tout en tentant d’analyser et de progresser dans le niveau. Aussi, vous pouvez choisir de faire en sorte que votre mire ne disparaît jamais complètement, afin de pouvoir anticiper avec plus d’aisance à quel endroit précisément votre curseur se trouve.

Le niveau de difficulté progresse très  bien avec le jeu. Alors que les premiers tableaux sont relativement simples à comprendre et demandent peu de rapidité, les derniers proposent un défi constant (À noter qu’une mire rouge vous suit de très près en tout temps dans ce segment).

La durée de vie du jeu est relativement bonne ; l’aventure n’est pas longue à compléter, mais le temps de jeu pour réussir à passer à travers le titre peut être très relatif, dépendamment de vos réflexes, de votre compréhension et de votre facilité à repérer les différents éléments. J’ai personnellement mis plus de 15 heures avant d’atteindre la fin de l’aventure, mais je me suis aussi promenée dans des niveaux que j’avais déjà explorés. Shot in the Dark propose une soixantaine de niveau pour tester vos habiletés, donc assurément quelques heures de contenu, peu importe votre acuité et votre rapidité.

Il est disponible sur Steam pour seulement 9,99$ US, ce qui en fait un jeu qui vaut totalement les dollars investis! Vous n’aurez probablement pas envie de le refaire une fois terminer, toutefois il peut être aussi amusant de défier des amis pour voir s’ils réussissent à faire certains niveaux que vous avez trouvé complexes! Sans être un point négatif, puisque c’est à la base le concept qui rend ce titre aussi fascinant, vous voudrez possiblement prendre des temps d’arrêt entre vos séances, puisque le tout peu devenir plus exigeant pour les yeux, les mains et le cerveau en général. Il n’est pas facile de traiter autant d’informations et le tout, en se dépêchant constamment!

J’ai totalement adoré mon aventure dans Shot in the Dark. Le jeu est d’une simplicité étonnante, même s’il offre un beau défi, tant au niveau de la logique, de la perception, que des réflexes! C’est un mélange parfait entre le puzzle, l’action et le plateforme ! Le concept est absolument brillant et l’univers dans lequel notre bandit évolue et totalement parfait!

Pour un meilleur aperçu du jeu, nous vous invitons à consulter notre avis plus détaillé sur notre chaîne Twitch! (https://www.twitch.tv/2pjeuxvideo)

Un énorme merci à Possum House Games de nous avoir permis de tester le jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Shot in the Dark. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

Ssug4r
Les derniers articles par Ssug4r (tout voir)
 
Partager
  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires