Critique: Middle-earth: Shadow of Mordor

Voici notre critique du jeu Middle-earth: Shadow of Mordor, testé sur PlayStation 4:

Genre: Action, aventure et RPG
Développeur: Monolith Productions
Date de sortie: 30 septembre 2014

Disponible sur PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One et PC

Middle-earth: Shadow of Mordor vous entraîne dans l’univers de J.R.R Tolkien et se déroule avant les événements du Hobbit et du Seigneur des Anneaux. Avec une évolution constante des nombreux ennemis dans un monde ravagé par la barbarie, que nous racontent les aventures du Rôdeur Talion ? Lisez notre critique pour le découvrir !

Un ténébreux univers !

Notre aventure commence dans un contexte mouvementé où Talion, Rôdeur protégeant le Gondor face à l’armée du célèbre Sauron, se voit perdre tout ce qui lui est cher. Sa femme et son fils se font ôter la vie devant ses yeux avant qu’il se fasse tuer à son tour. Toutefois, il est d’abord maudit par un spectre. L’identité de celui-ci n’est alors pas connue de Talion. La seule chose que nous savons c’est qu’il nous faudra affronter et vaincre la Main Noire, le plus haut gradé de l’armée du Seigneur des Ténèbres, si le Rôdeur veut pouvoir trouver la paix éternelle pour revoir sa famille. En terre hostile du Mordor, le protecteur se mettra en route et devra traquer des capitaines Uruk, une race d’orcs surpuissants, afin d’assouvir sa soif de vengeance. Il sera aidé par des alliés improbables et croisera la route de Gollum. Ce dernier semble en savoir long sur le spectre vivant en Talion. D’ailleurs, lors de sa quête de rédemption, l’homme et le spectre pourront communiquer entre eux donnant ainsi plus d’informations sur la situation en Terre du Milieu.

Talion, seul survivant de sa famille, fera tout pour se venger de la Main Noire de Sauron

J’ai adoré ce vent de fraîcheur apporté à l’univers de mon écrivain préféré. Ayant beaucoup d’admiration pour l’œuvre de Tolkien, j’avais des craintes au niveau du respect de l’œuvre initiale. Toutefois, la quête de Talion est très bien pensée. J’ai apprécié que le scénario soit plus sombre que ce à quoi je m’attendais. De plus, la trame narrative est simple à comprendre et riche en retournement de situation. C’est donc un gros coup de cœur pour moi.

Un style de combat bien connu

Pour la prise en main, le jeu a beaucoup à offrir. Tout d’abord, parlons du style de combat. Il est important de préciser que le jeu est édité par Warner Bros Interactive Entertainment. C’est précisément pour cette raison que vous pourrez voir une immense similitude avec la trilogie Arkham au niveau des systèmes de combos, de touches d’attaque ou de défense et de manipulation. Un arbre de compétence est également présent pour vous aider à augmenter en puissance. Cependant, cet arbre suit différents paliers qui se débloqueront uniquement si vous prenez la peine d’augmenter votre jauge de puissance. Pour ce faire, il vous suffira simplement d’éliminer des capitaines Uruk et de terminer certaines missions.

Le style de combat rappellera un certain justicier masqué

Le jeu s’adapte à l’approche que vous préférez. L’arsenal de Talion lui permet d’utiliser son épée au corps à corps, son arc à distance ou bien sa dague de manière subtile. Vous pourrez d’ailleurs augmenter la puissance de celles-ci avec des runes que vous ramasserez en tuant les capitaines.

Étant un grand amateur de la trilogie Arkham, j’ai vraiment aimé retrouver cette prise en main à laquelle je suis habitué. Je me sentais plus en contrôle de Talion. Je ne crois pas que j’aurais eu autant de facilité s’il en avait été autrement. Cependant, l’idée qu’il y aurait pu avoir plus de liberté au niveau des touches me titille. Il aurait été génial de ne pas retrouver littéralement le même type de gameplay qu’avec les jeux Batman.

Une vaste vie pour un bon périple

Parlons maintenant de la durée de vie de Middle-earth: Shadow of Mordor. Pour commencer, la durée du scénario et des activités annexes est assez courte. En une vingtaine d’heures, vous aurez terminé à peu près tout le contenu du jeu. L’exploration n’est pas très présente non plus, car les objets à collecter sont soit très bien indiqués ou bien totalement visibles. Les défis de chasses et de récoltes seront probablement ce qui vous demandera le plus de temps.

Le système de traque des capitaines rallonge grandement la durée de vie

Pour poursuivre, la force de Shadow of Mordor se trouve dans le système des capitaines Uruk. Celui-ci ne se contente pas seulement de se compléter une fois le capitaine éliminé. C’est beaucoup plus complexe. Les ennemies typiques peuvent aussi devenir capitaine soit en vous éliminant soit en éliminant leurs supérieurs. Aussi, leur puissance, qui remplira votre jauge, augmente selon différents facteurs. Vous pourrez donc avoir un plus grand défi au fil de votre partie.

Le système des chefs me plaît énormément. Il apporte son lot de surprises. Il peut autant être dépendant comme indépendant de vous. De plus, c’est la plus grosse partie de la durée de vie. L’histoire est très bien, mais n’est pas assez longue à mes yeux et c’est pareil pour les activités annexes. J’aurais vraiment apprécié un voyage au Mordor ayant une plus longue durée pour ce premier opus sur deux titres.

Shadow of Mordor est une bonne introduction à ce qu’est son successeur, Shadow of War, même si Monolith est plus connu pour ces deux titres du type horrifique que sont F.E.A.R. et Condamned. Ça explique pourquoi il a un côté sombre si intéressant.

Pour conclure, Middle-earth: Shadow of Mordor est un bon prequel à l’univers de Tolkien. L’histoire est intéressante et riche en rebondissements. Le système de combat ressemble beaucoup à celui de la trilogie Batman Arkham ce qui peut faciliter la prise en main. Il amène aussi trois approches de combats différentes. La trame scénaristique est assez courte, tout comme les activités annexes, mais le système des capitaines est une vraie réussite. Avez-vous eu la chance d’y jouer ?

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Middle-earth: Shadow of Mordor. N’hésitez pas à notre à nous donner vos avis dans la section commentaires, ci-dessous !

NatsuENDnalU
Les derniers articles par NatsuENDnalU (tout voir)
 
Partager

NatsuENDnalU

Il est un grand fan de RPG, de FPS, de jeux indies et d'action. Accro aux jeux vidéo depuis l'âge de 6 ans, cela lui permet de s'évader de la réalité en découvrant des univers nouveaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *