Critique: Amnesia: A Machine for Pigs

Voici notre critique du jeu Amnesia: A Machine for Pigs, testé sur PC:

Genre: Survie horreur
Développeur: Frictional Games
Date de sortie: 10 septembre 2013

Disponible sur PS4, Xbox One, et PC

Amnesia A Machine for Pigs est un jeu d’horreur dans lequel vous devrez résoudre des casse-têtes pour trouver votre chemin et peu à peu, retrouver la mémoire. Pour plus d’informations sur la franchise Amnesia, découvrez nos autres critiques.

Amnésie et horreur

Dès le début du jeu, votre personnage Oswald Mandus se réveillera dans son lit avec quelques bribes de souvenirs insensés et comme seule conviction : sauver ses enfants qui courent un grave danger.

Le jeu est très sombre ce qui n’aidera en rien vos recherches

Vous aurez à vous déplacer dans votre maison et l’usine d’abattage de porcs pour trouver où sont vos enfants et petit à petit, retrouver la mémoire. Au fil de vos découvertes, vous comprendrez peu à peu ce qui s’est passé dans cette usine et passerez par toute la gamme des émotions.

Jouabilité plutôt différente du premier opus

Si on compare les deux Amnesia, on se rend compte que A Machine for Pigs est plutôt différent du premier. Alors qu’on devait accumuler les bouteilles d’huile et les boîtes d’amadou dans Amnesia: The Dark Descent, cette fois on est gâté avec une lanterne illimitée. Du coup, Oswald ne se retrouve jamais entièrement dans le noir et ne perd pas la raison.

Les cochons sont à l’honneur dans tous les niveaux. Vous les retrouverez sous forme de décorations, statues, cadavres et plus encore.

Le jeu est aussi beaucoup plus linéaire et moins complexe. Les casse-têtes à résoudre sont parfois compliqués, d’autres fois beaucoup plus simples mais l’essentiel du jeu est surtout centré sur l’histoire, ce qui plaira aux amateurs de jeux narratifs.

À lire aussi : Critique: Amnesia: The Dark Descent

Les ennemis ne sont pas très nombreux mais surprennent par leurs apparitions soudaines : de quoi donner une bonne frousse surtout si vous êtes bien concentrés dans le jeu.

Ambiance glauque et dégoutante

Les graphiques se sont améliorés depuis le premier Amnesia. Les niveaux ont une belle variété de décor, en passant par la maison fastueuse à l’usine bruyante. Une petite portion du jeu se passe également à l’extérieur dont un niveau rempli d’action dans lequel vous aurez à vous sauver des monstres qui ont envahi les rues.

Les cadavres de porcs font partie intégrante du décor.

Ce titre est majoritairement très sombre, parfait pour l’ambiance horrifique et la musique saura plaire aux amateurs.

Une durée de jeu moyenne

J’ai mis un peu plus de 7 heures à terminer le jeu en entier. Certains pourraient probablement le réussir en moins de temps. Pour ma part, c’est une durée juste parfaite pour le type de jeu. En comparaison, j’avais mis environ 10 heures pour terminer Amnesia: The Dark Descent.

Le plan de l’usine nous suit d’un niveau à l’autre mais ne vous attendez pas à ce qu’il vous aide à trouver votre chemin.

J’ai bien apprécié les moments passés à jouer à Amnesia: A Machine for Pigs. Ce que j’ai le plus apprécié c’est l’histoire. Tout le côté psychologique de l’aventure dans laquelle on découvre ce qui s’est passé au même rythme que notre personnage. Bien sûr, dès le début on a certains doutes mais pour ma part je n’avais pas tout deviné et j’ai eu droit à quelques surprises. Plus facile que le jeu précédent, cet opus plaira à ceux qui aiment les histoires psychologiques tordues, les trames narratives fortes et les ambiances sombres.

À lire aussi : Critique: Amnesia Rebirth

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Amnesia: A Machine for Pigs. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

IsaMulti
Les derniers articles par IsaMulti (tout voir)
 
Partager

IsaMulti

Elle s'intéresse surtout aux jeux vidéos open world, RPG et action/aventure. Elle aime tester des jeux méconnus et découvrir de nouveaux mondes sur PS4 et mobile. On la trouve aussi parfois sur Twitch!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *