Critique: Horizon Zero Dawn

Voici notre critique du jeu Horizon Zero Dawn testé sur PS4 (Rédigé par SkyFarron et IsaMulti):

Genres: Action et aventure
Développeur: Guerilla Games
Date de sortie: 28 février 2017

Disponible sur PS4 et PC

Site Web Officiel

Je sais, je sais, vous allez me dire «  Mais Sky, ce jeu est sorti en 2017! » OUI! Mais je n’y avais jamais joué! Avant que l’on me l’offre, je l’avais essayé quelques dizaines de minutes, jouant le didacticiel du jeu. Je l’avais trouvé compliqué et nébuleux, ne lui donnant pas vraiment sa chance, car il me stressait. Vous voyez, un monde où tout est hostile, les animaux sont faits de métal et sont agressifs. Me voilà aujourd’hui hé oui, j’y ai joué. Mon avis face à ce jeu?

Un peu d’histoire

Tout d’abord, petite mise en contexte pour les gens qui comme moi avant il y a peu, n’y ont jamais joué. Le jeu nous transporte dans un monde ouvert, au cœur d’un RPG vivant la vie d’Aloy, une jeune femme forte de caractère et une chasseuse hors pair. Dans son enfance, elle fut mise à l’écart des autres de sa communauté (les Noras) du à ses origines qu’ils considéraient comme étant un blasphème. Elle fut élevée par Rost, un Paria pour qui le suivi des règles est important. Les hautes mères de la tribu d’où vient Rost lui confièrent l’enfant sans mère, et lui demandèrent de l’élever comme sa fille.

Aloy est une exploratrice née et à peine a-t-elle atteint la puberté qu’elle part seule pour découvrir les environs de sa maison. Lors d’une de ses expéditions, elle découvre un « focus » – un dispositif lui permettant de scanner son environnement et obtenir des informations sur les machines qu’elle rencontre.

Lorsque Aloy atteint l’âge adulte, elle n’a qu’un but : être acceptée parmi les Noras lors de la cérémonie de l’Éclosionet ainsi en apprendre plus sur ses origines. Malheureusement, l’Éclosion ne se passe pas comme prévu : une attaque surprise d’un groupe d’étrangers met toute la tribu des Noras en danger. Sans entrer dans les détails, disons simplement que par la suite, Aloy est nommée Chercheuse Nora et a comme mission de parcourir le monde afin de découvrir qui étaient ces étrangers et s’assurer qu’ils ne reviennent pas menacer les Noras.

Dans le but d’évoluer dans l’histoire, il nous faut mener à bien des missions, souvent sur une même base telles la chasse de machine, le pistage, ou le combats contre des PNJ. Chaque niveau offre des point de compétence pouvant améliorer les capacités de combat et de, tenez-vous bien, mini divulgâcheur, piratage de Aloy pour l’aider à survivre en devenant ses alliées  Afin d’évoluer adéquatement, Aloy sera amenée à explorer des ruines à la recherche de reliques, toutes aussi utiles les unes que les autres, grâce au système économique basé sur les carcasses des machines et les proies chassées. Ces pièces trouvées lui permettront d’améliorer son équipement en bien plus de possibilités de personnalisation des armures et armes avec des modifications uniques. Chaque mission apportera son lot à l’histoire palpitante de Horizon Zero Dawn et aura un poids jusqu’à la fin de l’aventure.

Comme dit précédemment, la première fois que j’y ai jouée, je l’ai trouvé difficile. Alors que la partie du jeu que j’avais tenté à cette époque était le didacticiel, avec Aloy enfant, les commandes m’ont semblé simples à comprendre, hé oui! Simples, mais j’ai trouvé difficile l’aspect du combat. Ce n’est pas un divulgâcheur de vous révéler que dans ce jeu, pour bien réussir, il faut bien viser, armé de ton arc tu dois atteindre les zones sensibles des machines pour les abattre, j’ai trouvé que c’était un bon défi… MAIS c’est du génie!

Des paysages à couper le souffle

Les graphismes sont d’une beauté, des contrastes magnifiques, ce ne sont pas des graphismes tels une production CGI de film hollywoodien et c’est là que je me dis, sans aucune gêne, que c’est beau. Il n’y a aucune prétention de vouloir des graphismes à la fine pointe, mais bien une recherche de mettre de la vie, des couleurs vivantes, dans une nature si peu peuplée.

Je suis une personne qui adore le jeu vidéo, m’émerveillant face à tous aspects dans un titre, la bande sonore dans celui-ci est très minimaliste, s’accordant à l’esprit même du jeu, telle une ère sauvage et préhistorique combinée au post apocalyptique. Les créateurs ont magnifiquement joué en donnant davantage de place aux effets sonores qu’à une bande son musicale qui aurait été superflue.

La durée de vie est d’environ 60 heures, ceci étant en considérant un style de jeu mixte.  Sans pour autant tout terminer, pour un chasseur de platine, je dirais environ 80 heures, un nombre d’heures idéal, surtout que dans ce jeu, on ne les voit pas passer, tout y est si captivant!

Guérrilla Games n’ont pas d’autres œuvres à leur actif actuellement, mais souhaitons-leur une longue et bonne carrière.

Guérrilla Games n’ont pas d’autres œuvres à leur actif actuellement, mis à part la suite du titre – Horizon Forbidden West qui est sorti sur PlayStation le 22 février dernier, mais souhaitons-leur une longue et bonne carrière.

En bref, ce jeu est un incontournable! Un gros 10/10, il m’est impossible de dire du mal de ce chef-d’œuvre si tant qu’il a été fait avec génie et inspiration. Et vous l’avez-vous terminé?

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Horizon Zero Dawn, ma toute première critique pour 2Pjeuxvideo! N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

SkyFarron
Les derniers articles par SkyFarron (tout voir)
 
Partager

SkyFarron

Olivia Skye Hétu, ou SkyFarron! 26 ans originaire de Sherbrooke, se passionne pour le jeu vidéo et l’informatique, rêvant un jour de donner vie à son propre concept de jeu. Elle joue depuis sa tendre enfance à des titres intemporels tels que Zelda, Anno, Horizon et pleins d’autres. Elle espère vous transmettre l’amour de l’art numérique qui l’anime.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *