Critique: Metroid Dread

Voici notre critique du jeu Metroid Dread, testé sur Switch:

Genre: Action et aventure
Développeur: MercurySteam et Nintendo EPD
Date de sortie: 8 octobre 2021

Disponible sur Nintendo Switch

Site Web Officiel 

Ai-je réellement besoin de faire une introduction de présentation pour ce jeu?? J’espère bien que non, qui connait l’univers de Nintendo, connait forcément Samus! Personnage qu’on retrouve aussi dans la série des Smash Bros, mais également dans plusieurs autres jeux, bien souvent sous forme d’easter egg. Si vous ne connaissez pas cette série, je vous la conseille fortement. Si vous avez déjà entendu parler d’un jeu du type metroidvania, bien Metroid et Castlevania, sorties en 1986, en sont l’origine. Donc si vous aimez les metroidvania, vous aimerez forcément ce jeu.

Je peux vous dire que ce Metroid, avant son annonce, n’était aucunement attendu, les gamers étaient impatients au futur Metroid Prime 4. Cette annonce fut, selon moi, la plus grande surprise de 2021 chez Nintendo. De plus, cela allait faire 19 ans au mois de novembre 2021, depuis Metroid Fusion, que Nintendo n’avait pas sorti une nouvelle histoire de Metroid avec un gameplay en 2D. Maintenant, venez voir ce que j’ai pensé de ce nouvel épisode de la saga.

Un narratif qui vous épatera!!!

L’histoire débute alors que la Fédération Galactique reçoit une vidéo démontrant que le parasite X est toujours en vie sur une certaine planète. Selon les coordonnées, il s’agit de la planète ZDR. La Fédération décide alors de dispatcher 7 robots pour investiguer ZDR. Malheureusement, après un certain temps il n’y a plus de signaux des robots, que l’on nomme E.M.M.I. (Explorateur Mobile Multiforme Interplanétaire). C’est alors que Samus, la seule immunisée au parasite X, est envoyée pour mener sa propre enquête et découvrir ce qui se passe sur ZDR.

Arrivée, sur la planète ZDR, Samus est confrontée à un guerrier, qui a le visage d’un corbeau et qui possède une arme ressemblant drôlement à celle qu’elle possède. Elle perd le furieux combat alors que le guerrier l’agrippe à la gorge et tombe alors sans connaissance. Malgré sa défaite, il semble que Samus soit toujours en vie, comme si le guerrier l’avait épargnée, mais pour quelles raisons, nous n’en n’avons aucune idée. 

En ayant repris conscience, Samus commence alors sa mission; découvrir si le parasite X vu dans la vidéo est bel et bien présent, le détruire pour éviter une contamination à l’échelle galactique et investiguer sur les E.M.M.I. dont les signaux ont disparu depuis leurs envois.

Maintenant, je vous laisse découvrir le reste de l’histoire par vous-même, vous en serez très probablement surpris et satisfaits comme je l’ai été.

Un tout nouvel arsenal

C’est un gameplay classique d’un Metroid en 2D que vous retrouverez, mais qui est tellement agréable à jouer. Les contrôles sont très simples et faciles à apprendre. La seule chose que j’ai cru comprendre, même si moi ça ne m’affectait aucunement : des gens ont commenté qu’il aurait été agréable de pouvoir mettre les contrôles de déplacement sur la croix analogique. Je comprends le point de ces gamers, mais je crois que nous sommes à une nouvelle ère et que les  joysticks sont devenus depuis déjà un bon moment les contrôles principaux pour les déplacements et mouvements d’un personnage et ce sur toutes les consoles, et encore plus sur la nouvelle génération.

Revenons-en à nos moutons et découvrons ensemble les nouvelles actions possibles avec Samus. Il vous sera possible de vous accrocher à certain type de mur pour grimper ou traverser des précipices. Vous pourrez aussi jouer d’une manière plus sneaky grâce à un pouvoir d’invisibilité, donc si vous voulez éviter certains ennemis, activez simplement votre pouvoir et passez incognito. Faites simplement attention de ne pas vider votre jauge de puissance pour éviter de perdre de la santé, c’est à votre guise et faites-en bon usage. Votre canon évoluera tout au long du jeu, vous trouverez des améliorations qui vous seront fort utiles en avançant. Votre laser deviendra plus puissant ainsi que vos missiles.

Comme dans les autres Metroid, vous aurez la morphosphère, mais simplement ce ne sera pas votre première amélioration, comme dans les épisodes précédents, vous devrez travailler fort pour obtenir ce pouvoir! Vous aurez aussi différentes améliorations d’armures pour vous permettre d’explorer des zones qui vous sont simplement impossibles de visiter, car vous finirez en glaçon ou brûler vif.

Pour obtenir vos divers pouvoirs, soit vous les absorberez de certains boss ou bien, comme dans les anciens, vous les obtiendrez grâce aux différentes statues Chozo qui se retrouvent aussi sur la planète ZDR. Bref, je ne vous ai même pas présenté l’entièreté des modifications que vous récupérerez dans le jeu, allez les découvrir le plus vite si vous voulez survivre.

Une difficulté bien adaptée

Ce jeu, malgré qu’il m’ait pris simplement un peu plus de 12 heures à finir à 100%, a une certaine difficulté en mode normal, surtout lors des combats de boss. De plus, lorsqu’on le finalise, il y a la possibilité de jouer un mode plus difficile, que je n’ai toujours pas essayé. Déjà, en mode normal, je suis mort si souvent, cela ne m’a cependant pas arrêté. À chaque mort, j’en sortais davantage plus efficace au niveau du contrôle des différents pouvoirs que nous obtenons durant cette merveilleuse aventure et je persévérais pour compléter cette histoire, et aussi pour vous sortir une critique complète, hihi!!!

Si vous allez trop vite dans les mondes, ce qui n’arrive que très rarement, vous vous rendrez compte que les créatures sont plutôt puissantes. Prenez votre temps pour vous assurer de trouver vos améliorations et ainsi vous faciliter la tâche. Durant les phases contre les E.M.M.I., ne tentez pas de les affronter, vous ne pouvez rien contre eux. Vous pouvez, si vous maîtrisez bien le timing les repousser, mais celui-ci est assez court, il est donc préférable de courir ou bien par infiltration. Bref, vous trouverez votre manière de vous y prendre! 

Une ambiance plus qu’adéquate

Les graphismes sont simplement incroyables pour un Metroid en 2D. J’ai bien apprécié cet atmosphère sombre. Les différents biomes étaient vraiment intéressants à observer. Autant vous serez dans des ruines, que dans différentes bases, que vous vous ramasserez dans une forêt souterraine ou même dans un palace, pour ne nommer que ceux-là. Leurs designs sont incroyables avec plusieurs petits détails toujours agréables à voir. Par exemple, dans la forêt souterraine, vous y observerez plusieurs créatures pacifiques se promener, autant au premier plan qu’en arrière-plan. Ce simple petit détail ajoute beaucoup au dynamisme des visuels. On y ressent bien qu’il y a une profondeur lorsqu’on explore et ce, bien que le jeu se déroule de droite à gauche.

Vous aurez aussi l’occasion de voir plusieurs cinématiques pour faire l’introduction des boss, des E.M.M.I. et pour mettre de l’avant l’histoire. Bien que les cinématiques soient plutôt en 25-30 FPS au lieu de 60 FPS, cela ne me dérange pas, surtout lorsqu’on prend en compte que c’est un jeu qui se joue en 2D. Je vous laisse maintenant vous faire votre propre idée!

Pour conclure, je vais admettre que je n’avais simplement aucune idée à quoi m’attendre en commençant le jeu. J’avais tellement de difficulté au tout début à m’adapter et je me disais aussi que je le trouvais moins bon que celui que les originaux. Pour me rendre compte que cet épisode en 2D a fini par venir me chercher et me faire rendre compte qu’il est probablement le meilleur de la série. Est-ce à cause d’une histoire plus poussée que je voulais absolument découvrir ou à cause d’une difficulté qui m’a permis de surpasser mes propres habiletés de ce type de jeu. Bref peu importe la raison, j’ai apprécié Metroid Dread à sa juste valeur. J’espère vraiment que vous allez aimer cet épisode autant que je peux l’avoir apprécié. Soyez simplement persévérant au début du jeu, car probablement comme moi, vous ne saurez pas dans quelle direction l’histoire s’en va, mais je vous affirme qu’elle en vaut la peine. J’espère avoir touché votre curiosité avec cette critique. Sur ce : See you soon!!!

Un énorme merci à Nintendo de nous avoir permis de tester le jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du Metroid Dread. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

LefkGaming
Les derniers articles par LefkGaming (tout voir)
 
Partager

LefkGaming

Lui c'est Kévin a.k.a. LefkGaming (Twitch et YouTube). Dans la trentaine, il est père de famille de deux jeunes enfants en plus d'être aux études en psychologie à l'université et d'être travailleur pour le système de santé. Il joue pratiquement sur toutes les consoles et sans réelle préférence sur les styles de jeux... Il n'a aucun favori: pour lui les jeux sont de l'art et chacun a sa propre histoire et ses particularités. Il considère donc que chaque titre peut se démarquer à sa façon.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *