Critique: Mario Strikers: Battle League

Voici notre critique du jeu Mario Strikers: Battle League, testé sur Nintendo Switch:

Genre: Jeu de sport
Développeur: Next Level games
Date de sortie: 10 juin 2022

Disponible sur Nintendo Switch

Site Web Officiel

ENFIN ! Après près de 15 ans d’absence, la série chouchou des jeux de sports de Nintendo est de retour. Après avoir débuté sur la Gamecube, et par la suite migré vers la Wii, Mario Strikers débarque sur la Nintendo Switch au plus grand plaisir de tous. Il est maintenant temps de mettre vos chaussures, d’enfiler vos vêtements de sport et d’embarquer sur le terrain pour des matchs de soccer assez mouvementés !

Un jeu au contenu limité ?

Dès l’annonce, beaucoup se sont demandés ce que les développeurs allaient nous mettre comme contenu dans le jeu final. Beaucoup de gens se rappellent la mauvaise surprise de Mario Tennis et Mario Golf, qui proposaient peu de contenu à leur lancement. Malheureusement, Mario Strikers ne fait pas exception à la règle. Effectivement, très peu de contenu nous est offert dans cette nouvelle version de Mario Strikers.

On y retrouve un mode un joueur, où on peut y jouer des matchs d’exhibition contre l’ordinateur. Par la suite, on y retrouve un mode ‘’coupes’’, où on réalise les 6 tournois proposés, pour y gagner de l’argent. Ce mode est réalisable en solo ou en multijoueur. Parlant de multijoueur, il s’agit du seul autre mode de jeu proposé. Dans celui-ci, vous pourrez jouer en multijoueur en ligne contre d’autres joueurs. Vous pouvez même mélanger le jeu local au mode en ligne, ce qui le rend assez versatile.

Dans ce nouvel opus, on retrouve un nouveau mode de jeu sur lequel les développeurs on beaucoup misé. Ce mode est appelé ‘’Club Strikers’’. Ce mode est seulement jouable en ligne et est un genre de plateforme de classement. Au départ, on créer un club, on choisit son maillot, son logo mais surtout, son nom. Par la suite, on peut améliorer le stade du club grâce à l’argent qu’on récolte en gagnant des parties contre d’autres. Si vous ne voulez vas créer de club, vous pouvez toujours en joindre un qui existe déjà.

En gros, dans ce mode de jeu, vous faites des matchs pour tenter d’être le club en tête du classement. Le mode propose également des défis hebdomadaires, et un système de ‘’saisons’’ qui durent environ une semaine. C’est à la fin de ces saisons qu’on peut monter ou descendre de divison dans le classement.

On aurait voulu plus de modes

Un gameplay efficace à coup sûr 

Mario strikers: Battle League propose un gameplay à la fois simple, rapidement maitrisable, mais qui peut aussi apporter son lot de stratégie. En gros, vous avez la possibilité de courir, de faire une passe rapide, ou une passe en ‘’lobe’’, vous pouvez faire un tir simple au but, ou un tir chargé. Vous pouvez également frapper normalement l’adversaire, ou y aller d’une frappe puissante. Vous aurez aussi la possibilité d’esquiver les attaques ennemies à l’aide d’une simple touche. Pour terminer, il sera également possible de réaliser une méga attaque spéciale, mais on y reviendra un peu plus tard. Voilà, c’est tout pour le gameplay. C’est simple, rapide, mais si on assimile bien les différentes options et surtout, si on réussit à bien mélanger le tout et qu’on vari leurs utilisations, on peut rapidement devenir une menace sur le terrain.

Qui dit jeu Mario, dit aussi objets spéciaux. Battle League ne fait pas exception à la règle. Lors de vos matchs, il est possible de récolter des objets pour vous aider à vaincre l’adversaire. Par exemple, vous pouvez récolter des carapaces rouges et vertes, ou même des bananes que vous pouvez lancer à vos adversaires. Il y a aussi l’étoile, le canon et j’en passe. Pour avoir droit à ces objets, il existe 2 manières pour y arriver. La première est de jouer loyalement et de réaliser de beaux jeux. Si vous y aller dans ce sens, la foule apprécie votre jeu et vous lance des objets pour vous aider. La 2e option pour recevoir des items, survient quand l’adversaire attaque l’un de vos personnages qui n’a pas le ballon au pied. À chaque frappe ‘’interdite’’, un item est lancé sur le terrain et vous pouvez aller le récupérer. ATTENTION…ça marche dans un sens comme de l’autre, alors si vous décidez d’attaquer l’adversaire sans cesse, et ce même s’il n’a pas le ballon, vous allez le fournir en objets, soyez donc indulgents si vous ne voulez pas recevoir des carapaces en pleine poire !

Un autre aspect du jeu qui n’est pas non plus à négliger, est le fait qu’on puisse ajouter différents équipements à nos personnages. On peut modifier les casques, le torse, les jambières, les souliers et j’en passe. Ces équipements changent à la fois l’apparence du personnage, mais également les compétences de celui-ci. En interchangeant différents équipements, vous pouvez jouer avec les différents attributs comme la force, la vitesse, la précision des tirs, etc. Un bel ajout au jeu selon moi.

Vos attributs vont changer en fonction de vos choix d’équipements
Un tutoriel complet vous épaulera à vos débuts

Des combats à saveur Hollywoodiens

À la base, le jeu propose un visuel et une direction artistique assez réussis. C’est beau, c’est clair et c’est très fluide. Lors d’un match, il y a beaucoup de vie sur le terrain. Chaque personnage propose ses propres animations, la foule qui réagie au match en lançant des objets sur le terrain, le terrain qui est divisé en 2 parties égales, représentant la thématique que chaque équipe aura choisie, sans oublier le contour du terrain qui est électrifié et qui est impardonnable si vous vous approchez trop ou si vous vous faites pousser sur celui-ci.

Là où le match prend une tournure ‘’Hollywoodienne’’ est au niveau des frappes spéciales. À certains moments durant la partie, un objet apparait sur le terrain. Si vous êtes l’équipe qui réussit à en prendre possession, tous vos joueurs deviennent illuminés et vous aurez quelques secondes pour tenter une frappe spéciale. Pour y arriver, vous devez prendre possession du ballon, vous diriger sur le côté adverse du terrain, et réaliser une frappe chargée. Si vous réussissez, une jauge spéciale apparait et vous devez tenter de faire arrêter l’aiguille dans les 2 zones respectives. Si vous y arrivez, votre frappe spéciale aura beaucoup plus de chance de réussir et de vous faire gagner 2 points au lieu d’un seul.

Là où les frappes spéciales surprennent le plus, c’est surtout au niveau des animations/cinématiques. Lorsque vous réussissez votre frappe spéciale, une petite animation de style bande dessinée survient, et par la suite une puissante animation in-game survient et on peut contempler l’ampleur et l’envergure de la frappe. Le jeu propose 10 personnages différents pour le moment, et bien chaque personnage a sa propre animation de frappe puissante. Même si ça peut devenir redondant de voir et revoir les mêmes animations de frappes puissantes, ça reste tout de même assez spectaculaire à voir, surtout les premières fois.

Une bande son qui met dans l’ambiance

Côté bande sonore, il ne faut pas s’attendre à avoir les plus grandes compositions de l’industrie du jeux vidéo. Cependant, l’ambiance sonore qu’on nous propose, est somme tout très respectable, surtout au niveau du bruitage et des différents sons, autres que la musique.

Dans les différents menus, et même durant les parties, nous avons certaines musiques de fonds qui réussissent à installer une certaine ambiance en attendant que le match commence. Cependant, là où la bande son se démarque, c’est au niveau des bruitages, surtout ceux in game. Que ce soit les sons que les personnages font, où les bruits de placage et/ou de lancer au but, des différents items utilisés et même du bruit que la foule fait, tous ces éléments mélangés ensemble réussissent à mettre ambiance exemplaire.

Un jeu conçu pour le multijoueur

Quand on voit les modes de jeux disponibles, on voit que le jeu a été conçu sur une fondation orientée vers le multijoueur. En entendant la venue du titre lors de son annonce, nous avons tous espérés avoir un mode de jeu solo où on aurait pu se créer un personnage et vivre une aventure pour augmenter nos niveaux et ainsi espérer atteindre la fin de l’histoire. De plus, on aurait pu utiliser notre personnage dans les matchs d’exhibition et/ou en ligne. Malheureusement, la direction du jeu n’est pas allée dans ce sens. Si le jeu vous intéresse, mais seulement pour son côté solo, je vous le déconseille, du moins pas à son plein prix.

QUOI ! Aucun de mode histoire ?

Finalement, le jeu vaut-il le coup ?

Est-ce que Mario Strikers: Battle League vaut vraiment le coup ? C’est une question assez difficile à répondre en général. Je vais plutôt diviser ma réponse en deux parties.

Comme mentionné, si vous êtes un fervent joueur solo, qui n’aime pas vraiment le multijoueur en ligne, ce jeu n’est peut-être pas fait pour vous. En solo, mis à part les différentes coupes à réaliser, et le mode exhibition où on peut jouer contre l’intelligence artificielle, ou avec des amis en local, il n’y a pas grands choses d’autres à faire pour le moment. Il manque cruellement de contenu orienté pour les joueurs solo. Je suis réellement déçu de ne pas avoir de mode carrière, pour faire évoluer notre personnage au travers d’une aventure. Ça ne doit pas être si sorcier à faire, car ce type de mode a déjà été fait dans le passé et ce dans le même style de jeu, réalisé par Nintendo.

En revanche, si vous êtes un franc défenseur du jeu en ligne, et que vous êtes du genre à toujours être connecté sur le réseau multijoueur, là vous allez peut-être plus apprécier le titre. Avec son mode ‘’Club Strikers’’, on voit que le jeu a vraiment été réalisé sous une fondation plus multijoueur.

Nintendo à déjà confirmé que du contenu supplémentaire va être dévoilé dans le futur. On espère que ce sera une grande quantité de nouveau contenu, outre quelques personnages ici et là. Qui sait…un mode solo sera peut-être dévoilé ? On a le droit de rêver non ?

Somme tout, Mario Strikers: Battle League reste selon moi un très bon titre de sport, dans la veine des autres jeux de sports de Nintendo. Comme points forts, je note surtout :

  • La direction artistique assez jolie;
  • Une ambiance sonore in-game juste et efficace;
  • Un mode multijoueur sans lags et/ou de ralentissements;
  • Un titre vraiment plaisant à jouer entre amis, que ce soit online ou en local;
  • Pouvoir ajouter de l’équipements aux personnages, un excellent ajout.

Pour les points négatifs, je note :

  • Un contenu assez pauvre;
  • Un mode solo absent;
  • Un jeu un peu trop facile quand on joue contre l’ia;
  • Est-ce que je l’ai déjà dit que le jeu manque cruellement de contenu ?

Un énorme merci à Nintendo Canada de nous avoir permis de tester le jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Mario Strikers: Battle League. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

Underdrouin
Les derniers articles par Underdrouin (tout voir)
 
Partager

Underdrouin

Dans la trentaine, originaire de la Beauce.. Il a le bonheur d'être marié et papa de 2 beaux enfants. Il est dessinateur industriel depuis maintenant près de 14 ans et parallèlement, il est aussi pompier volontaire et premier répondant. Gameur depuis son tout jeune âge. Il a découvert le gaming grâce à la Super Nintendo. Depuis cette console, il a possédé toutes les autres consoles suivant cette génération. Actuellement sur la nouvelle génération, il est le genre de joueur qui aime toucher à tout de près ou de loin. Au plaisir de discuter gaming avec vous, ou même de se retrouver en ligne lors d'une partie. Game On !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.