Critique: Blackwind

Voici notre critique du jeu Blackwind, testé sur Playstation 4:

Genre: Hack ‘n’ slash et lateforme
Développeur: drakkar dev
Date de sortie: 20 Janvier 2022

Disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, Nintendo Switch et PC

Un garçon coincé dans un robot, une planète à explorer, des secrets à percer ainsi qu’un vaste éventail de créatures et de machines à détruire. Voilà ce qui vous attendra dans le tout dernier opus de Drakkar Dev: Blackwind !

Blackwind et Hawkins sur la mystérieuse planète.

Une histoire interplanétaire

Après qu’il se soit fait montrer un prototype de Battle Frame, une arme de destruction sous forme de robot semi intelligent et pilotable, un jeune garçon se retrouve échoué sur une planète, à bord de l’un de ces dits robots. Coincé dans l’engin, il devra apprendre à contrôler son nouvel allié (Protocole Blackwind) afin de retrouver son père, qui pourra, grâce au son de sa voix, séparer son fils du robot.

Tirer, trancher et arracher !

Les contrôles de Blackwind répondent, en général, bien. Apprendre à bien viser demande cependant un petit moment d’adaptation. Aussi, j’ai trouvé que le personnage avançait étonnamment rapidement et manquait légèrement de réalisme. Sinon, le jeu est digne d’un Hack ‘n’ Slash. Tirer sur tout ce qui bouge est primordial, puisque tout ce qui bouge vous tirera inévitablement dessus! Il est également possible de laisser de côté vos canons afin de dégainer deux sabres d’énergie, histoire d’attaquer les créatures au corps à corps et de les achever rapidement d’un bouton, leur arrachant un membre ou les écrasant, pour autant que leur énergie soit assez basse.

Il est possible d’améliorer les capacités de Blackwind si vous avez suffisamment d’orbes bleues !

Graphismes et sons de circonstances

Commençons par la musique. Elle bouge au rythme de l’ambiance qui règne autour de vous. Lente lorsque l’environnement est dépourvu d’action, elle ne met pas longtemps à s’activer pour un ton plus rock lorsque les créatures sont proches. Vous serez d’ailleurs avertis par Protocole Blackwind ou le garçon lorsque des créatures seront près de vous. Bien sûr, de multiples sons de rayons lasers accompagneront votre périple puisqu’il s’agit, avant tout, d’un jeu de tir.

Graphiquement parlant, bien qu’il soit excellent visuellement, je trouve que justice n’est pas rendue à la PS4. Connaissant le potentiel de la console, Blackwind aurait pu gagner en profondeur et en réalisme. Il est tout de même très bien exécuté par contre et tout est très fluide au niveau de l’environnement du jeu.

Une bonne durée de vie

L’histoire de Blackwind doit prendre une dizaine d’heures à terminer. En cherchant toutes les apparences de votre robot, il est considérable de rajouter une heure ou deux de plus.

Drakkar Dev est au centre de deux autres titres: Wartech fighters et Clash of Puppets. Ils sont disponibles sur PC et méritent certainement que l’on y jette un œil !

Bien qu’il soit légèrement répétitif, il y a tout de même un petit niveau de défi dans Blackwind, ce qui rend le jeu très agréable à jouer. Le ballant entre l’extérieur et les laboratoires souterrains est excellent et la complexité des labyrinthes est bien balancée.

Graphiquement correct et relativement facile à prendre en mains, Blackwind est très certainement un titre que je vous conseille si vous aimez le genre Hack ‘n’ Slash avec une lueur de puzzle !

Un énorme merci à Blowfish Studios de nous avoir permis de tester le jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Blackwind. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

Niliam
Les derniers articles par Niliam (tout voir)
 
Partager

Niliam

Il joue principalement à la PS3 ainsi qu'à la Nintendo Switch. Par contre, il aime bien jouer sur ses autres consoles (PS2, PS1, Wii U, Wii, GameCube, DS) ainsi que sur d'autres consoles plus rétro! Il a toujours été un fan de Nintendo et surtout de la franchise Zelda! Il préfère largement jouer en solo à des jeux d'aventure qu'en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *