Critique: Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du Désordre

Voici notre critique du jeu Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du Désordre:

Genre: Dungeon crawler et tactical RPG
Développeur: Artefacts Studio
Date de sortie initiale: 17 septembre 2020

Disponible sur PS4, Xbox One et PC

Site Web Officiel

Et merde, on se les gèle, ici… C’est bien normal, vous êtes maintenant entré dans le Donjon de Naheulbeuk. Suivez vos personnages favoris, ainsi que de nouveaux héros, dans cette quête épique et tout à fait absurde basé sur les célèbres audios et bandes dessinées!

Les aventuriers ne vont jamais tout droit!

Dès le départ, vous serez très heureux de voir que le jeu est vraiment digne de cet univers unique, qui nous fait rire à tout moment. Du début à la fin, le concept et bien développé et tout à fait génial! Le tout baigne dans la parodie, mais je vous assure qu’il présente un réel défi puisque les combats sont assez difficiles. Vous aurez le choix entre 4 différents degrés de difficulté : conte captivant, ballade de taverne, geste épique et cauchemar de Gzor. Choisissez avec sagesse puisque vous aurez sincèrement à faire preuve de stratégie tout au long de votre aventure. Vous pourrez également activer le mode tutoriel ou non, à votre convenance. Je vous suggère fortement de le laisser pour votre première épopée puisqu’il y a plusieurs concepts propres au système de combat de Naheulbeuk. Enfin, vous pourrez personnaliser le genre du conteur en homme ou en femme.

Qui choisirez-vous pour compléter votre compagnie?

Concrètement, vous aurez le contrôle de toute la bande de prédilection; le Ranger, le Nain, l’Elfe, la Magicienne, l’Ogre, le Voleur et le Barbare. Sur votre parcours, vous rencontrerez 3 autres personnages que vous aurez la possibilité éventuellement d’ajouter à votre compagnie; le Ménestrel, la Paladine et la Prêtresse. Chacun des protagonistes possède des habiletés propres à lui et même, un arbre de talents, qui vous permets de modeler le rôle de chacun parmi l’équipe. Vous devrez ainsi balancer les compétences entre l’attaque, la défense et les buffs. Le chapitre un (une impression de déjà-vu) vous permettra de vous familiariser avec les contrôles et certaines mécaniques du jeu.

La compagnie partira alors à la recherche de la fameuse statuette de Gladeulfeurha dans cette aventure inédite. Bien que les textes vous rappelleront assurément de très bons souvenirs, les quêtes et l’histoire en soit ne sont pas calquées sur de précédents périples. Vous parcourrez les multiples étages du Donjon de Naheulbeuk en réalisant différentes missions afin de tendre vers la réussite de votre quête ultime. Vous devrez entre autres retrouver des membres perdus de votre équipe, combattre des versions maléfiques de ceux-ci, trouver le pharmagicien et beaucoup plus, le tout afin de confronter le maléfique Zangdar.

L’elfe gagne un niveau!

Vous progresserez à l’intérieur du donjon à l’aide d’une carte. Celle-ci est très pratique puisqu’elle indique une foule d’éléments indispensables : les endroits pour commercer, les escaliers pour changer de niveaux, les endroits cachés et bien sûr, les quêtes! Le leader de votre choix mènera le groupe et certains héros ont des rôles bien spécifiques à cet effet. Par exemple, en contrôlant le Voleur, vous serez en mesure de détecter les pièges sur votre passage, mais il avancera plus lentement. Dans certains cas, le personnage peut débloquer des compétences dans l’arbre de talents qui lui seront pertinentes même hors combat. Ainsi, l’ogre vous ouvrira les portes barricadez si vous lui attribuez des points pour le faire. Évidemment, vous gagnerez des points en montant de niveau.

Vous aurez également des points à distribuer sur la feuille de votre personnage entre les caractéristiques de base (adresse, force, constitution, intelligence, courage et charisme). Le jeu offre donc une grande personnalisation au niveau de la constitution de votre équipe et des stratégies de combats. Plusieurs héros peuvent avoir des avantages à combattre à proximité de certains ou à couvert par exemple. Vous devrez donc être tactique dans vos choix de compétences en fonction de la façon dont vous livrez vos batailles. Vous aurez avantage à monter l’adresse de ceux qui sont plus loin, l’intelligence de ceux qui utilisent davantage la magie et la constitution de ceux que vous utilisez comme ligne de front. Vous pourrez rapidement voir les erreurs que vous avez commises dans vos choix puisque les affronts deviendront plus difficiles au fil de votre progression. Dans mon cas, j’ai changé l’emplacement de départ de mes personnages pour les combats au cours de ma partie et certaines compétences choisies devenaient donc superflues. En soit, il y a beaucoup d’options possibles et il peut prendre un certain temps avant de s’arrêter sur sa technique gagnante pour que la baston se déroule sans trop de dégâts!

À moi la baston!

Placez bien les membres de votre équipe afin de maximiser leur potentiel durant la bataille!

La baston est une composante omniprésente dans Naheulbeuk. Tout au long de votre périple, plus d’une centaine d’ennemis parsèmeront votre route et vous aurez à les combattre. Lorsque vous entrez en mode baston (les combats), vous aurez l’occasion de répartir votre équipe comme bon vous semble dans une certaine zone. Par la suite, chaque personnage sur la map (allié et ennemi) aura un tour d’action, en fonction de son courage. Durant son tour, il pourra combiner plusieurs petites actions. Par exemple, il pourra se déplacer sur une courte distance puis attaquer. Vous vous sentirez alors dans un jeu de rôle puisque vous aurez plusieurs possibilités à chaque tour. Vous pourrez attaquer (de près ou de loin selon l’équipement), surveiller une zone pour faire un tir de vigilance à tous les ennemis qui y entrent, vous mettre en mode défense pour mieux parer les coups ou utiliser une habileté spéciale. Vous aurez également à gérer le temps de recharge de ces compétences ainsi que l’énergie astrale pour celles qui demandent l’utilisation de la magie. Tout au long des batailles, vous verrez les cases sous le décor, qui permettent entre autres de calculer les déplacements.

Dans l’espace de combat sera réparti plusieurs objets pour vous mettre à couvert ou que vous pouvez briser afin de faciliter un passage. Les ennemis pourront occasionner plusieurs effets à votre troupe (poison, enflammé, etc.). Vous aurez ainsi à surveiller le statut et la vie de chacun de vos combattants afin de vous rendre à la victoire. Lorsque les ennemis ont peu de vie, ils leur arrivent de partir à la déroute. Vous avez alors un certains temps pour les tuer avant qu’ils ne se rendent à une certaine distance, sans quoi ils se sauvent sans vous donner leur expérience! Pour vous aider, vous trouverez au bas à gauche de votre écran une jauge avec 4 pouvoirs spéciaux. Sursaut d’adrénaline donne 1 point d’action supplémentaire au protagoniste qui joue son tour, ce qui peut être grandement efficace pour porter deux attaques consécutives ou pour se sauver loin. Sauvetage inespéré soigne les points de vie ainsi que les blessures d’un héros. Téléportation heureuse peu aussi être indispensable pour bouger un personnage lorsque vous êtes coincés. Enfin, Baroud d’honneur rend les points de vie et soigne jusqu’à 6 de vos personnages, ce qui revient un peu à utiliser un point de destin! Évidemment, vous pourrez plus ou moins utiliser cette puissance mystique en fonction du degré de difficulté que vous avez choisi au tout départ.

Le système vous montre quels ennemis vous pourrez attaquer dans votre zone de déplacement.

La mécanique générale ressemble grandement à Donjons & Dragons. Lorsque vous vous déplacez et qu’il y a des ennemis sur votre route, ceux-ci bénéficieront d’une attaque d’opportunité. Lorsqu’un ennemi vous attaque, vous tenterez une parade (au même titre que si vous rouliez un dé pour savoir si l’attaque touche). Vous aurez ainsi une chance d’esquiver ou non. C’est la même chose pour vos attaques. Vous pouvez porter des coups critiques, qui auront des effets plus puissants, mais aussi réaliser des échecs critiques qui engendreront un malus pour votre équipe. Le jeu est donc un bon mélange de RPG et de combats tactiques tour par tour. Ceux qui apprécient les jeux de rôle retrouveront plusieurs similarités et il leur sera beaucoup plus facile d’apprivoiser rapidement la baston de Naheulbeuk!

Abuser du système : les potions

Retrouvez vos items favoris, tels que le Rune Staff of Curse et le Scroll of Stupidity!

Heureusement, il est possible de commercer dans le donjon! Ainsi, vous aurez rapidement à aller vous procurer des bandages et des potions afin de soigner les membres de votre troupe et qu’ils puissent continuer leur ascension. Bien que plusieurs personnages puissent guérir leurs coéquipiers, les tours passent très rapidement et il n’est pas rare qu’un héro tombe inconscient durant un combat. À force que vous progresserez dans l’histoire, vos combats seront plus longs et vous ferez face à davantage d’adversaires. Vous aurez avantage à vous assurer que votre compagnie est en forme et prête pour le combat avant de vous lancer dans la baston! Et surtout, de toujours avoir des potions à votre disposition!

Vous pourrez commercer comme dans tout bon RPG. Ainsi, vous pourrez équiper chaque membre de votre compagnie avec les meilleurs armes et armures afin de maximiser leur potentiel. Vous pourrez également utiliser différents items consommables tels que des bombes explosives. Vous devrez bien gérer votre équipement puisque si vous dépassez l’espace allouée, votre personnage marchera très lentement, ce qui devient rapidement agressant. Durant votre épopée, vous récupèrerez des livres que vous pourrez poser sur différentes bibliothèques afin d’avoir des bonus intéressants.

Chaussettes!

Les visuels sont très biens pour le style de jeu. L’aventure se déroule dans un donjon, le tout est donc sombre et la musique relativement lugubre. Heureusement qu’il y a une touche permettant de voir les objets avec lesquels vous pouvez interagir. Ainsi, il est facile de voir si des coffres sont encore dans le décor ou si vous pouvez passer votre chemin. De mon côté, j’ai du augmenter la luminosité en cours de route puisque je n’arrivais même pas à discerner les ennemis durant la baston! On doit porter attention à ce qu’on fait pour ne rien manquer sur la carte et ça ajoute au réalisme de l’expérience. On a tellement tendance à courir dans tous les sens comme une bande d’inexpérimentés qu’on oubli les pièges, les pièces cachées, etc. Les animations sont très bien réussies. Lors des combats, vous avez même de petites cinématiques sur certains coups critiques ou lorsqu’un personnage tombe hors combat.   

Des éléments sont présents en constance pour nous rappeler toutes les subtilités loufoques de cet univers. Que ce soit les scripts qui comptent plusieurs passages ou citations célèbres, les items que vous récupèrerez qui vous rendront nostalgiques ou lorsque vous passez à la taverne et que vous entendez « À l’aventure, compagnon! … ». Le tout est fait pour qu’on se sente partie présente de cette quête extravagante. Au niveau de la durée de jeu, le tout prend plus que 10 heures à compléter et ce, au niveau le plus facile. De plus, c’est un titre qu’on peut rejouer par la suite lorsqu’on se sent nostalgique. Vous ne serez donc assurément pas déçus de cet investissement!

Pour ceux qui étaient inquiets pour les voix, ce ne sont effectivement pas tous les personnages qui ont leur originale. Vous serez heureux de retrouver les mêmes expressions, intonations et tonalités pour le nain et le barbare. Pour d’autres héros, ce sont de nouvelles voix qui, bien que différentes, sont totalement réussies. Vous vous amuserez possiblement à reconnaitre des acteurs de la célèbre série Kaamelott. En anglais, vous pourrez retrouver la voix de Felicia Day (The Guild, Supernatural).

Personnellement, je suis une grande fan de Naheulbeuk en général. Nous avons même un groupe de jeu de rôle dans cet univers. J’étais vraiment comblée de voir que tous les éléments de combats reprennent ceux du jeu de rôle! Les systèmes étaient donc très familiers pour moi et j’ai d’autant plus apprécié mon expérience. Le niveau de difficulté était également très représentatif d’une aventure dans ce monde extravagant. Un incontournable pour les amateurs de cette série et de jeux de rôles en général qui sera clairement à la hauteur de vos attentes!

Un énorme merci à Dear Villagers de nous avoir permis de tester le jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du Désordre. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

Ssug4r
Les derniers articles par Ssug4r (tout voir)
 
Partager

Ssug4r

Du rétro aux jeux plus récents, sur consoles, PC ou en version mobile, elle adore tout ce qui touche à la culture geek. Fan incontournable de Blizzard, elle passe beaucoup de temps sur leurs titres! Blogueuse geek depuis quelques années et elle aime également couvrir les conventions et événements liés aux jeux vidéo, en plus de l'univers des technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *