Critique: Grand Mountain Adventure: Wonderlands

Voici notre critique du jeu Grand Mountain Adventure: Wonderlands, testé sur Nintendo Switch:

Genres: Sport
Développeur: Toppluva AB
Date de sortie: 10 mars 2022

Disponible sur Nintendo Switch et PC

Site Web Officiel 

Vous êtes amateurs de ski ou de planche à neige ? Grand Mountain Adventure: Wonderlands vous amènera sur plusieurs montagnes avec des défis plus difficiles les uns que les autres, en passant par une simple descente jusqu’à faire des manœuvres acrobatiques et accumuler des points pour l’exécution. Bref, un jeu qui pourra plaire à plusieurs. Allons le découvrir ensemble à travers cette critique.

Juste une dernière remontée, S.V.P. !

Que vous aimiez faire une descente relaxe ou pour y relever des défis, vous serez alors comblés, car ce sont deux aspects que ce titre offre. Vous aurez accès à une douzaine de montagnes regorgeant de défis plus difficiles les uns que les autres. Vous aurez, si vous le préférez, la possibilité de mettre le jeu sur le mode zen, ainsi il n’y aura plus de skieurs pour vous embêter, ni de défis dans vos pattes ou devrais-je dire dans vos skis, HAHAHA !!!!

Grand Mountain Adventure peut en soi être simple et sans tracas comme il peut devenir un véritable challenge et frustrant à la longue. Cependant, attachez vos bottes et reprenez vos skis ou votre snowboard pour conquérir ceux-ci.

Pour avancer dans cette aventure, vous devrez récupérer des passes de skis qui vous permettront d’explorer en hauteur la montagne sur laquelle vous êtes, ainsi que de débloquer les autres montagnes. Pour ce faire, vous devez réaliser les défis ou trouver des passes qui se retrouvent dans la nature. Pour accéder à la montagne suivante, il vous faut 15 passes de skis, ainsi vous pourrez voyager à une autre montagne.

Transférez votre poids, pliez bien les genoux, …

Le gameplay est probablement le point le plus faible du jeu. Autant j’ai éprouvé du plaisir à faire le test autant je trouvais que les contrôles étaient compliqués à maîtriser. Par exemple, pour faire avancer votre personnage, il faut faire des slaloms avec les analogues de la manette, jusqu’à maintenant ce n’est pas si mal que ça me direz-vous, et bien vous n’avez pas encore fait de backflip ou de frontflip qui sont nécessaires pour réussir certains défis ou même pour vous maintenir en équilibre sur des rails…

Le véritable ennemi de cette difficulté fut pour moi : la caméra. Vous n’avez aucun contrôle sur celle-ci donc vous devez alors habituer vos yeux à une autre vision d’une descente, celle de voir votre personnage de face et non de dos. Je dois dire que je n’ai pas beaucoup joué à des jeux de ski, c’est peut-être moi qui ne suis simplement pas très bon aussi.

Maman, je me suis fait mal !!! Relève-toi et réessaie !

Il faut faire attention, car il y a plusieurs obstacles et parfois vous tomberez dans une crevasse, foncerez dans des maisons ou vous faire attaquer par des ours. Oui, oui, les animaux sauvages sont de la partie, comme les avalanches ou même des pierres qui dégringolent. Avec de l’agilité et parfois de la vitesse, il est souvent simple de s’en sortir indemne, mais soyez aux aguets. 

Pour certains, la référence peut venir de loin, mais je vais admettre que ce jeu m’a rappelé un jeu d’enfance que je jouais sur l’ordinateur DOS chez mes grands-parents. Je suis sûr que certains ont l’image en tête, mais ne se souviennent pas du nom, hihi !!! Je parle de Ski Free, le jeu de ski où vous étiez à un moment ou un autre pourchassé par un Yeti affamé, le stress que j’avais quand je le voyais apparaître dans l’écran. Bref, ce n’était qu’une petite anecdote de ma vie!

Pour conclure, j’avoue que je n’avais pas beaucoup d’inspiration de critiques pour ce jeu. De mon avis personnel, je le trouve vide. De plus, la caméra tue vraiment le jeu, je trouve que la vision établie et la caméra qui change de direction par elle-même complique beaucoup. Cependant, je dis bien cependant l’aspect le plus négatif du jeu est son prix, 46 $ sur la Nintendo Switch, ce qui est excessif pour ce type de jeu. Sinon sur Steam, le prix est beaucoup plus raisonnable, soit 25 $. J’admets que c’est un bon petit titre de soirée, où on veut jouer à quelque chose de plus relaxe. Après tout, pas besoin de vouloir faire toutes les quêtes si on désire simplement faire une petite descente ! Je me dois malheureusement de donner la note de 5/10, car Grand Mountain Adventure: Wonderlands ne m’a pas impressionné, en plus de son prix plutôt élevé. En espérant que vous ayez apprécié cette critique et ne vous gênez pas pour en rajouter. Sur ce : see you next time !!!

Un énorme merci à Microids de nous avoir permis de tester ce jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Grand Mountain Adventure: Wonderlands. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

LefkGaming
Les derniers articles par LefkGaming (tout voir)
 
Partager

LefkGaming

Lui c'est Kévin a.k.a. LefkGaming (Twitch et YouTube). Dans la trentaine, il est père de famille de deux jeunes enfants en plus d'être aux études en psychologie à l'université et d'être travailleur pour le système de santé. Il joue pratiquement sur toutes les consoles et sans réelle préférence sur les styles de jeux... Il n'a aucun favori: pour lui les jeux sont de l'art et chacun a sa propre histoire et ses particularités. Il considère donc que chaque titre peut se démarquer à sa façon.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *