Critique: The Falconeer: Warrior Edition

Voici notre critique du jeu The Falconeer: Warrior Edition, testé sur Nintendo Switch:

Genre: Tir et aventure
Développeur: Tomas Sala
Date de sortie: 5 Aout 2021

Disponible sur PS4, PS5 et Nintendo Switch

Site Web Officiel

Bienvenue en Ursée! Un monde où la lutte au pouvoir entre différentes factions cause un conflit mondial et où vous devrez remplir diverses missions pour l’alliance dans laquelle vous ferez partie et ainsi découvrir les secrets qui surplombent cet univers océanique qui grouille de créatures diverses et de pirates! Tout cça, bien sûr, à dos de faucon géant!

Une bonne histoire mais…

L’histoire de The Falconeer: Warrior Edition propose différents chapitres à travers lesquels vous découvrirez les secrets de la guerre politique qui fait rage en Ursée. Vous aurez la possibilité de choisir entre différents personnages, classes et oiseaux préétablis, selon la faction à travers laquelle vous vivrez les évènements du jeu.

L’histoire en soit fait du sens et se suit relativement bien. On nous explique, au début de chaque chapitre, l’ambiance qui règne et ce qui se passe mais il est cependant difficile de savoir exactement combien de temps s’écoule entre chacun de ceux-ci. Ce facteur ne nuit bien sûr pas au jeu en soit mais pour le côté histoire, il aurait été plaisant de pouvoir faire un lien entre eux.

Une jouabilité plaisante mais…

Dans chaque chapitre de The Falconeer: Warrior Edition, vous aurez une île de base à partir de laquelle vous devrez compléter toutes les missions principales afin de passer au chapitre suivant. Vous avez toujours la possibilité de survoler le monde afin de le découvrir, mais vous ne pourrez par contre pas progresser dans le jeu si vous ne vous concentrez pas sur les premiers objectifs.

Entre elles, les missions se ressemblent énormément, ce qui est, selon mon humble avis, dommage parce que le jeu perd légèrement en intérêt. Aussi, sauf quelques exceptions, mis à part l’objectif de la mission, il ne se passe rien durant le temps de voyagement de l’île jusqu’à votre objectif. L’option de voyager plus rapidement au point d’intérêt est d’ailleurs disponible afin de se rendre plus vie à destination.

Le facteur longue distance m’a également fait perdre un peu d’intérêt puisque, bien que visuellement très beau, le décor devient vite monotone et répétitif.

Les combats, quant à eux, sont très plaisants. Vous devez éliminer les cibles tout en tentant de dévier les tirs ennemis en tourbillonnant ou en plongeant momentanément dans l’eau afin d’éviter de vous faire tuer et ceci constituera principalement l’objectif de vos missions. Vous aurez parfois à retrouver un objet dans l’eau, à escorter un navire tout en le protégeant ou bien à livrer un objet en évitant de vous faire attaquer, sous peine de perdre le colis et d’avoir à aller le récupérer.

Des très beaux graphismes mais…

Visuellement parlant, The Falconeer est en soit très bien exécuté. Nous passons tout notre temps à survoler un océan remplit d’îles de toutes sortes et le monde est vraiment agréable à regarder. Le jeu a été créé en cel shading, ce qui lui donne un petit look dessins animés, de la même manière que Legend of Zelda: The Wind Waker.

 Un mode photo est également disponible afin de positionner votre caméra comme bon vous semble et prendre de belles captures d’écran dans l’angle, la distance ainsi que la période de la journée que vous souhaiterez.

Le seul élément visuel qui me fait sourciller est la manière dont les personnages sont faits. J’ai nettement eu l’impression qu’ils ne rendaient pas hommage aux capacités de la Switch et je ne les ai pas trouvés particulièrement attirants. Ce détail, par contre n’a aucunement nuit à mon appréciation du jeu.

Une bande sonore parfaitement de circonstance

Les musiques du jeu ainsi que les effets sonores et le voice acting sont parfaits.

La bande musicale est de circonstance, on respecte bien le thème de la piraterie et le volume n’est pas trop fort, juste assez pour apprécier les moments d’actions comme ceux plus calmes.

Les voix des personnages sont claires, assez fortes et le jeu est doublé en français ce qui est un énorme plus pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais.

Une vie durable mais…

The Falconeer: Warrior Edition prend entre 20 et 25 heures à terminer, tout dépendamment du temps que vous prendrez pour compléter les quêtes principales, utiliser le voyage rapide ou non, et du temps que vous passerez à faire des missions secondaires ou simplement découvrir le monde.

Si vous désirez tenter l’expérience de la première version du jeu The Falconeer, vous pouvez le faire sur XBox One et XBox Series.

Pour conclure, j’ai trouvé le jeu très bien conçu visuellement ainsi qu’auditivement. Par contre, il m’a semblé un peu long et vide par moment. Aussi, l’ajout d’un mode en ligne où des joueurs s’affronteraient sur les flots serait un excellent ajout à Falconeer: Warrior Edition!

Le jeu est très agréable à jouer malgré ces quelques points négatifs. J’y ai trouvé beaucoup de plaisir et d’enthousiasme durant les combats aériens. Le problème majeur se trouve particulièrement entre les missions, où il aurait été plaisant de retrouver des monstres ambulants. Sinon, je suis content d’avoir pu vivre cette aventure!

 Un énorme merci à Wired Productions de nous avoir permis de tester le jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu The Falconeer: Warrior Edition. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

Niliam
Les derniers articles par Niliam (tout voir)
 
Partager

Niliam

Il joue principalement à la PS3 ainsi qu'à la Nintendo Switch. Par contre, il aime bien jouer sur ses autres consoles (PS2, PS1, Wii U, Wii, GameCube, DS) ainsi que sur d'autres consoles plus rétro! Il a toujours été un fan de Nintendo et surtout de la franchise Zelda! Il préfère largement jouer en solo à des jeux d'aventure qu'en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *