Critique: Star Wars: Obi-Wan

Voici notre critique du jeu Star Wars: Obi-Wan, testé sur Xbox:

Genre: Action
Développeur: LucasArts
Date de sortie: 19 décembre 2001 pour l’Amérique du Nord / 29 mars 2002 pour l’Europe

Disponible sur Xbox

Ce jeu exclusif à la Xbox vous permet d’incarner Obi-Wan Kenobi. Le jeune padawan doit faire ses preuves envers son maître Qui-gon Jinn et le conseil des Jedi, ainsi, plusieurs missions seront à accomplir pour démontrer sa valeur ! Ces dites missions n’iront malheureusement pas bien loin dans l’histoire de Star Wars, puisque nous n’aurons pas l’occasion de jouer Obi-Wan en tant que Jedi ! Mais le multijoueur et l’arène sont là pour donner de la consistance au titre, ce qui, à mon humble avis, n’est pas suffisant !

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine….

Tout commence à Coruscant, vous êtes envoyé pour faire le ménage dans les bas-quartiers. De petites missions sans gravité, on passera à des missions de plus grandes importances grâce à la confiance qui nous est accordée par le conseil des Jedi et surtout par notre maître Qui-gon Jinn. Le jeu reprend dans sa globalité l’histoire de l’épisode 1 et n’ira pas plus loin, ce qui est plutôt décevant, et voici pourquoi ! Les écrans de chargement nous montrent clairement Obi-Wan à différentes périodes de sa vie, ce qui sous-entend, légitimement ,que l’on va découvrir plusieurs événements auxquels il a pu participer ! Et bien il n’en est rien ! Alors, évidemment, au moment de la sortie du jeu, l’épisode 2 et 3 de la saga n’étaient pas encore sortis au cinéma ! Cependant, il aurait été judicieux d’inclure des scènes marquantes de l’épisode 4, quitte à trouver une astuce scénaristique pour combler le vide entre l’épisode 1 et l’épisode 4. De mon point de vue, placer les événements de l’épisode 1 sous forme de flashbacks pour reprendre le moment présent en début d’épisode 4 aurait eu plus de sens. Au pire des cas, pour prendre encore moins de risque, pourquoi ne pas avoir inclus les passages de l’épisode 4 en bonus ? Au lieu de ça, on se retrouve à faire tout se qui se passait en coulisse de l’épisode 1, on a juste l’impression de faire toutes les choses inintéressantes de La menace fantôme !

Oubliez les portraits à gauche et à droite du jeune Obi-Wan, vous ne les verrez pas dans ce jeu

L’art de jongler du sabre laser !

La jouabilité est le point le plus important de ce titre car d’une part le maniement du sabre laser par le stick analogique droit est une bonne idée, et d’autre part cela vient affecter le déplacement du personnage, ce qui peut décontenancer certains joueurs ! En effet, si l’idée de contrôler le sabre laser par le stick droit est très originale, ce qui l’est moins, c’est la façon de bouger notre padawan, ainsi que la caméra bien sûr ! Dans les jeux en 3D, il y a deux écoles, celle où il suffit d’appuyer sur la direction voulue pour y aller, ce qui est le plus instinctif et que l’on retrouve dans quasiment tous les jeux modernes, et celle qui s’inspire entre autres des Tomb Raider, enfin les premiers jeux Tomb Raider développés par Core Design plus précisément ! Grosso modo, si vous inclinez votre stick analogique gauche vers la droite ou la gauche, Obi-Wan tourne sur lui-même dans la direction indiquée, mais sans bouger de place, il faut donc avancer ou reculer pour positionner le padawan là où on le souhaite ! Cette rigidité peut sembler d’autant plus archaïque aujourd’hui, et rebutera sans aucun doute la majorité des joueurs qui n’ont pas connu des jeux tels qu’Alone in the dark, resident evil ou plus justement Tomb Raider ! Et si je compare la maniabilité du personnage à celle de Tomb Raider en particulier, c’est parce que ces deux jeux partagent la même gestion de caméra, à savoir que la caméra suivra vos mouvements vers la droite ou vers la gauche, mais sera extrêmement limitée en ce qui concerne la vue ascendante ou descendante ! Si je dresse un portrait bien déplaisant du maniement de Kenobi, deux touches viennent néanmoins agrémenter les contrôles en plus de la touche de saut ! Avec X, vous pouvez vous accroupir ou effectuer des roulades et avec B, vous déplacer en faisant des acrobaties, cela peut paraître peu en termes de mouvement, mais c’est particulièrement efficace en combat !

Renvoyer les tirs adverses en abaissant le stick droit est particulièrement satisfaisant

Ce n’est pas l’habit qui fait le Jedi !

Visuellement, le jeu n’est pas très plaisant à regarder ! Pour autant, même s’il n’est pas d’une incroyable beauté, je lui trouve l’excuse d’être l’un des premiers jeux sortis sur la première console de Microsoft ! Pour ce qui est des protagonistes, ils ne sont pas très fins ( et je ne fais pas allusion à l’intelligence artificielle qui est plutôt bonne en général ), les décors sont assez basiques et pas très colorés, à part quelques bouts de pelouses qui visiblement sont bien entretenus ! Dans certains niveaux, on serait tenté de monter la luminosité, si seulement on en avait la possibilité dans les options, pour l’anecdote, j’ai dû jouer dans le noir pour certains passages du jeu ! L’animation est plutôt bonne en général, malgré quelques rares moments de fort ralentissement, mais cela reste occasionnel ! Pour ce qui est du reste, c’est plutôt dans la moyenne, les effets de flammes, de tirs ou de sabre laser sont assez bons, l’action reste lisible malgré une caméra qui fait le strict minimum ! En revanche, j’ai trouvé les sols et les reflets d’eau vraiment bien réalisés, et comme dans Star Wars : Jedi Knight 2 : Jedi Outcast, les impacts de sabre laser se voient sur les murs ! Les graphismes ne sont pas le point fort de ce titre, mais ce n’est pas non plus complètement raté !

Le niveau de Theed est très agréable, autant pour son architecture que pour le paysage

Faites vrombir votre sabre laser, jeune padawan !

Comment décrire Star Wars sans passer par la musique tant John Williams a apporté à cette saga ! Après l’introduction typique d’un Star Wars accompagnée de sa composition héroïque et virevoltante, et bien j’ai vite oublié la musique une fois ma partie commencée. Car oui, bien qu’il y ait des morceaux musicaux dans les différents niveaux, je ne les ai pas trouvé adaptés à l’action, et dans le pire des cas quasiment inexistants. Mais la musique est peut-être volontairement mise en sourdine dans les niveaux pour mieux en profiter lors des cinématiques (en fait non ! ). C’est pourtant un aspect du jeu qui était, à la base, facile à mettre en avant pour un jeu Star Wars, la bande-son ! J’ai cependant adoré les effets sonores absolument jouissifs de tirs de blaster et de vrombissements si particuliers au sabre laser, et un autre point positif à mettre en avant, le jeu est intégralement doublé en français, ce qui rend l’immersion plus agréable !

À part dézinguer des droïdes, il faut aussi de temps en temps protéger vos alliés

Combien de temps pour passer de padawan à Jedi ?

Si la maniabilité, les graphismes et effets sonores ne sont déjà pas exceptionnels, terminer ce jeu ne sera pas non plus infaisable. Clore l’aventure principale ne prend pas plus de 10 heures, ce qui inclut le temps où l’on se perd à travers certains niveaux labyrinthiques ! Mais quelque part, ce n’est pas plus mal que le jeu ne dure pas une éternité, la répétitivité d’avancer et sabrer tout ce qui passe fait que, pour ma part, j’ai préféré avancer dans l’aventure par session de jeu de 15 à 20 minutes. Star Wars: Obi-Wan est un bon défouloir si l’on adhère facilement aux contrôles du jeu, et il ne faut pas en attendre autre chose, le jeu est un mélange d’Action/Beat them up, on passe plus de temps à manier le sabre laser qu’à parcourir de vastes niveaux ! Et ce n’est pas les 2 ou 3 missions de protection d’alliés qui changeront grand-chose !

Pour être raccord avec l’épisode 1, attendez votre tour pour combattre Dark Maul

On doit ce Star Wars: Obi-Wan à un studio qui n’en est pas à son coup d’essai, certes, ce jeu est tout de même une première en ce qui concerne le développement sur Xbox, mais en général, Lucasarts nous a habitués à d’excellents jeux. Pour n’en citer que quelques-uns, il y a les point’n’click Maniac mansion, Indiana Jones et la dernière croisade, Loom, The secret of Monkey island, Full throttle, Sam et Max… Lucasarts n’est pas un petit studio de développement récent, et pour quelques jeux moyens, ils auront sorti beaucoup d’excellents softs ! Mais clairement, ce Star Wars Obi-Wan fait partie des jeux plutôt moyens !

Pour conclure, je ne trouve pas le jeu totalement mauvais, mais ça reste médiocre dans l’ensemble, le principal reproche que je puisse faire au jeu est qu’il avait déjà de vieilles mécaniques en 2002, alors aujourd’hui, c’est encore pire. Là où je suis le moins tolérant, c’est en ce qui concerne le scénario, faire un jeu estampillé Obi-Wan en laissant de côté l’épisode 4 est un non-sens, surtout lorsque l’on aperçoit le portait de Ben Kenobi dans le menu principal et sur les écrans de chargement ! Cependant, le jeu a tout de même l’initiative d’aborder le combat au sabre laser d’une façon plutôt originale, mais hélas, ça ne suffit pas pour en faire un bon jeu. Si l’on considère ce titre pour ce qu’il propose, à savoir un action/beat them up sans prétention, et que l’on souhaite tout simplement jouer sans trop se prendre la tête, Star Wars: Obi-Wan remplit très bien son rôle !

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Star Wars: Obi-Wan. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

Noxyoz
Les derniers articles par Noxyoz (tout voir)
 
Partager

Noxyoz

Fan de jeux vidéo depuis mes 4 ans, j’ai commencé à jouer sur l’Amiga de mon père et cette passion me suit depuis tout ce temps ! J’ai créé une chaîne Youtube que j’ai nommé Noxyoz, où je parle de jeux qui m’ont marqué. Même si les jeux récents m’intéressent, je suis surtout attiré par le rétro en général, en console comme en ordinateur !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *