Critique: Need for speed Heat

Voici notre critique du jeu Need for speed Heat:

Genre: Jeu de course
Développeur: Ghost games
Date de sortie: 8 novembre 2019

Disponible sur PC, PS4 et Xbox One

Site Web Officiel

Du déjà-vu?

On pourrait penser que le contexte de la course de rue inspirerait les scénaristes à se surpasser en nous plongeant dans une histoire palpitante, mais on tombe rapidement dans le bon vieux cliché des policiers véreux. Ceux-ci, voulant remettre de l’ordre dans Palm City, n’hésitent pas à utiliser tous les moyens mis à leur disposition pour vous arrêter, quitte à réduire votre véhicule en miette et par la même occasion, à rentabiliser leur trafic de voitures de luxes saisies lors des courses ou d’une arrestation. Nous nous engageons alors dans une quête de justice tel un sauveur pour dévoiler au grand jour les agissements des forces de l’ordre. J’ai sincèrement été déçu par le manque d’originalité de l’histoire, surtout quand je le compare à Need for speed Payback, l’opus précédent, qui avait un scénario déjà beaucoup plus intéressant.

De jour comme de nuit

Le gameplay de Need for speed Heat est divisé en deux parties. Les courses de jour, qui nous permettent de gagner de l’argent, et les courses de nuits, qui nous permettent d’accroitre notre réputation de coureur. Chaque partie est importante et elles dépendent l’une de l’autre, car pour avoir accès aux meilleures améliorations et à une plus grande variété de véhicules, il faut progresser tant en réputation, qu’en richesse. De jour, les courses se passent sur des circuits fermés. Seul le talent importe car aucun autre obstacle hormis les concurrents n’est présent. Les courses de nuits sont quant à elles beaucoup plus risquées.

En plus de la course sur circuit, les sprints sont aussi disponibles. En effet, le niveau de difficulté de nuit est beaucoup plus élevé, car c’est à ce moment que les policiers entrent en jeux et je dois dire qu’ils sont extrêmement coriaces. Le principe est le même que de jour, sauf que les forces de l’ordre n’hésitent pas à interférer dans les épreuves. Plus votre niveau de recherche est élevé, plus hargneux seront les policiers. Il y a cinq niveaux de recherche lors des sorties de nuit. Ceux-ci déterminent les moyens utilisés par vos poursuivants qui peuvent varier à l’utilisation d’un véhicule bélier, de herse ou même d’un hélico. Je trouve franchement le concept des courses de jours et nuits vraiment intéressant. Malgré la grande difficulté des courses de nuit et la redondance du gameplay, je trouve le concept original. Il rajoute une touche de défi et est prometteur.

Pimp my ride

Le système de personnalisation de cet opus est tout simplement génial. Autant au niveau mécanique, qu’au niveau esthétique, la personnalisation de votre véhicule est poussée à l’extrême. Du coté mécanique, vous allez avoir la possibilité de modifier le moteur ainsi que toutes les pièces qui y sont rattachées de près ou de loin. Que ce soit la transmission, les freins ou les suspensions. De plus, chaque pièce possède un avantage spécifique qui amélioreront vos compétences et ce, quel que soit votre style de conduite.

Vous préférez drifter dans les rues de la ville? Faites-vous installez des pneus de drift! Envie d’exploser votre compteur de vitesse? Procurez-vous la meilleure transmission! Un petit tour dans la brousse? Installez-vous les meilleures suspensions! Tout est possible… Au niveau de l’esthétique, vous avez énormément de vinyles disponibles et il vous est même possible de modifier le son de votre pot d’échappement pour intimider vos concurrents. J’ai passé un plaisir fou à modifier mon véhicule à mon goût et c’est clairement une des meilleures facettes du jeu…

En conclusion j’ai bien aimé le jeu et je le recommande bien volontiers à l’amateur de jeu de course style arcade. Malgré tous les petits points faibles, j’ai passé un bon moment sur cet opus et en tant qu’amateur de véhicules, j’ai apprécié les soucis du détail quant à la personnalisation de ceux-ci. J’attends d’ailleurs avec impatience la suite du prochain!

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Need for speed Heat. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

Jérémy Beaudry
Les derniers articles par Jérémy Beaudry (tout voir)
 
Partager

Jérémy Beaudry

Dans la vingtaine, il joue aux jeux vidéo depuis l’âge de 7 ans avec sa Nintendo DS, puis de la PS2 jusqu’à la PS4. Grand fan de FPS et de jeux d’aventures, il joue principalement aux jeux AAA!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.