Critique: Pokémon Legends: Arceus

Voici notre critique du jeu Pokémon Legends: Arceus, testé sur Nintendo Switch:

Genre: RPG et aventure
Développeur: Game Freak
Date de sortie: 28 janvier 2022

Disponible sur Nintendo Switch

Site Web Officiel 

Pokémon, qui ne connait pas ce nom ? Un univers remplit de créatures dont le but premier est de tous les capturer. Ce titre ne fait pas exception à la règle, mais il offre une toute nouvelle expérience qui surprendra les fans de cette série.

Un changement énorme pour la série ainsi que son futur. Un mode qui vous permettra d’avoir, selon moi, un plus grand contrôle sur les décisions à prendre. Vous apprendrez à aimer Pokémon Legends: Arceus en explorant le monde où tout a commencer, ou les Pokémons étaient encore méconnus des humains.

Il y a un début à tout

Chaque jeu de Pokémon a toujours une histoire assez similaire. Un futur dresseur qui part de chez sa mère qui réside dans un village où un professeur souhaite en apprendre davantage sur les Pokémons. Celui-ci offre la possibilité entre trois créatures, toujours entre le type feu, eau et herbe. Par la suite, il y a toujours des clans qui veulent vous mettre des bâtons dans les roues durant votre quête, par exemple la Team Rocket. Vous capturez des Pokémons grâce à des pokéballs, petites balles qui contiennent vos amicales créatures. Ensuite, vous devez les entraîner pour combattre des dresseurs de gym et obtenir les badges de ceux-ci pour accroître vos compétences. Ainsi vous pourrez atteindre le Elite four et monter au sommet des dresseurs, pour devenir le numéro un de tous.

Bref, une histoire qui se répète continuellement, à l’exception de certains titres passés. Dans cet épisode, vous découvrirez enfin le commencement, la genèse de Pokémon. Vous serez le premier à réussir à attraper les Pokémons à l’aide des pokéballs, qui ne sont pas aussi sophistiquées. Cependant je ne veux pas vous gâcher toute l’histoire en dévoilant des éléments importants, je préfère vous laissez la découvrir en au fil de ce merveilleux jeu.

Gotta catch em all 

Un gameplay bien différent des autres. C’est un des rares jeux ou vous jouez dans un univers complètement 3D. Les derniers titres, malgré les graphismes 3D, sont plutôt des 2.5D. Le style rend le jeu très immersif à l’univers, vous choisirez de soit combattre ou attraper de nouveaux compagnons. Vous êtes libres de faire vos propres choix. Cachez-vous dans les hautes herbes, approchez-vous furtivement pour avoir un avantage, trouvez des ingrédients pour fabriquer vous-mêmes vos potions, vos pokéballs ainsi que plusieurs autres recettes. Bref un tout nouveau concept dans cette série.

Pour que votre héro monte de niveau, au lieu de vaincre les Gym Leaders et obtenir un badge, vous devez étudier les Pokémons et ainsi vous obtiendrez de l’expérience. Plus vos recherches avanceront, plus de points vous obtiendrez. Cela fera alors monter vos rangs et ainsi vous permettre de combattre avec des Pokémons de plus haut niveau, recevoir des recettes pour la fabrication  d’objets plus puissants ainsi que l’obtention de meilleures récompenses.

On y explore vraiment la carte du haut des montagnes, en nageant dans les rivières, en sautant les gouffres, en voyageant de vastes plaines, en passant par des marécages et plusieurs biomes très variés les uns des autres. Vous aurez compris que chaque biome signifie des Pokémons variés d’un à l’autre.

Vous devrez, par moments, aider des Pokémons incontrôlables, ceux-ci sont englobés d’une lueur dorée. Pour ce faire, vous devrez principalement lui lancer des projectiles remplis de leur nourriture préférée, cela aura alors pour effet d’apaiser leur rage. À des moments opportuns, il sera possible de rentrer en phase combat pour l’assommer et ainsi avoir un léger avantage pour projeter vos projectiles dessus. Bien sûr, il y a une raison à tout cela, mais je ne vous gâcherai pas la surprise. Il n’est cependant pas possible de les attraper, ce qui peut être dommage, mais croyez moi il y en a assez pour votre argent à capturer, donc ce n’est pas si grave.

Sur votre route, vous rencontrerez aussi des Pokémons alpha, dont les yeux sont d’un rouge éclatant. Cette forme est simplement plus puissante que ceux normaux, vous aurez pour la plupart du temps besoin que vos compagnons soient d’un certain niveau avant de pouvoir vous y attarder. Vous pouvez tenter votre chance en vous approchant furtivement et les attraper directement, de cette manière j’ai quand même capturé un Rapidash de niveau 40 sans confrontation, donc rien d’impossible que de l’opportunité.

Certains diront probablement qu’il manque de Pokémons ou que les développeurs auraient pu mettre un au lieu d’un autre, mais avant d’aller plus loin, je tiens à vous préciser qu’il y a tout de même 898 créatures différentes, sans compter les formes Alola. Bref tout pour dire qu’il y a un total de 242 différents Pokémons et de mon avis personnel c’est un excellent nombre, ce n’est pas trop ni trop peu, c’est l’équilibre. Il ne faut pas oublier la possibilité que les développeurs en rajoutent dans le futur, simple intuition.

N’oubliez pas que pour être l’ultime dresseur, vous devrez tous les attraper !!!  Alors à vos pokéballs.

Aussi surprenant que Mew 

Vous serez étonnés de voir la quantité de choses ajoutées au jeu. Vous aurez l’opportunité de passer des heures à jouer sans vous en lasser. Comme indiqué précédemment, vous aurez tous les alphas à capturer, ce qui peut être un bon défi en soi. Votre Pokédex doit être complété en effectuant plusieurs tâches, comme de voir un Pokémon utiliser des attaques précises, de capturer un certain nombre de la même espèce, de vaincre certains avec un type en particulier, et plusieurs autres tâches qui varient d’un à l’autre de vos compagnons.

Un peu moins de 100 quêtes secondaires seront à compléter. Chacune d’elle vous donnera des objets qui faciliteront votre quête principale.

Vous aurez aussi l’opportunité de faire pousser certains ingrédients qui vous seront forts utiles pour la fabrication.

Vous aimez personnaliser vos personnages ? Eh bien, vous pourrez habiller et coiffer votre héro grâce à une panoplie de vêtements et accessoires et ainsi vous sentir unique.

Vous voulez explorer davantage ? Pourquoi pas ajouter une quête qui vous obligera à fouiller chaque recoin de chaque territoire pour trouver de petits feux mauves, et qui vous rapportera de bonnes récompenses en échange.

Vous adorez les énigmes ? Alors partez à la recherche des Unown, étrange Pokémon qui ont la forme des lettres de l’alphabet. Déchiffrez l’énigme de chacun d’eux pour avoir un approximatif du lieu ou ils se trouvent et attrapez-les, peut être que quelque chose d’intéressant se trouve à la fin de cette quête, sait-on jamais.

Bref, il me manque probablement d’autres éléments à indiquer, mais je crois que c’est déjà pas mal. De plus, j’admets que j’apprécie vraiment la manière dont le tout est apporté et cela ajoute une bonne couche de crémage sur le gâteau, qui n’aime pas le crémage quand il est bien étendu ?

Élégant comme un petit Togepie

Les graphismes sont magnifiques. Contrairement à ce que certains peuvent dire sur les Internet, ceux-ci sont parfaits pour le jeu que c’est. Ils sont très animés, les couleurs sont belles, les Pokémons sont bien détaillés. Oui, si je le veux, je pourrais le comparer à d’autres grands titres comme Zelda Breath of the Wild, mais non je ne le ferai pas, car ce sont deux séries complètement différentes avec deux univers distincts, deux mondes qui ne se rapprochent même pas. Chacun de ces jeux ont leurs propres graphismes, cela est bien normal, et tous les deux sont beaux en leurs genres. Bref, simplement pour dire que les graphismes pour moi m’importent peu et que l’important soit qu’ils sont adéquatement choisis en dépit du jeu.

Pour ce qui est de la musique, elle est plutôt mélodieuse. Elle ne dévie pas de celle que nous pouvons retrouver dans les épisodes précédents. Elle est joueuse dans la très grande majorité du temps et très relaxante, on ne se tanne pas de l’entendre. Aux oreilles, elle est simplement agréable à écouter, assez que même sans jouer elle fait un excellent bruit de fond lorsque vous faites vos tâches quotidiennes.

Pour conclure, ce titre est tout simplement excellent. Pour un amateur de Pokémon qui n’avait pas joué en profondeur à un jeu depuis Gold et Silver, je suis impressionné par celui-ci. L’univers est splendide, le gameplay est tellement agréable, l’histoire est remplie d’éléments intéressants. Le fait que nous soyons au tout début de l’histoire, cela m’a convaincu dès le départ. J’admets que de me balader à travers les plaines et les montagnes, de me faufiler discrètement pour attraper chaque espèce, juste un mot pour m’exprimer « WOW ». Ce titre est tellement immersif et je crois que c’était exactement le but derrière celui-ci, il faut admettre que c’est réussi à 110%. D’avoir autant de choix de pouvoir simplement explorer, d’observer. Le seul point négatif que j’ai trouvé est qu’il y a un peu trop de dialogues au début du jeu, cependant il y a tant d’éléments intéressants de l’histoire que cela vaut la peine de lire. L’innovation que nous retrouvons est exceptionnelle et je souhaite personnellement que le prochain épisode de la série soit semblable à celui-ci, mais je crois que les développeurs chez Game Freak ont encore plusieurs idées en tête pour en surprendre plusieurs. Cela dit même si les graphismes ne sont pas nécessairement à la hauteur du Zelda Breath of the Wild, le gameplay vous fera oublier les détails à améliorer. Pour ce faire, je lui donne la note de 9/10, sans même prendre le temps d’y réfléchir. Bref si vous aimez l’univers de Pokémon, vous allez immédiatement tomber en amour avec ce jeu.  En espérant que vous ayez apprécié cette critique et ne vous gênez pas pour en rajouter. Sur ce : see you next time !!!

Un énorme merci à Nintendo du Canada de nous avoir permis de tester le jeu pour en faire une critique.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre critique du jeu Pokémon Legends: Arceus. N’hésitez pas à nous donner vos avis sur ce jeu dans la section commentaire, ci-dessous!

LefkGaming
Les derniers articles par LefkGaming (tout voir)
 
Partager

LefkGaming

Lui c'est Kévin a.k.a. LefkGaming (Twitch et YouTube). Dans la trentaine, il est père de famille de deux jeunes enfants en plus d'être aux études en psychologie à l'université et d'être travailleur pour le système de santé. Il joue pratiquement sur toutes les consoles et sans réelle préférence sur les styles de jeux... Il n'a aucun favori: pour lui les jeux sont de l'art et chacun a sa propre histoire et ses particularités. Il considère donc que chaque titre peut se démarquer à sa façon.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *